Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 00:00
 Moisson Rouge est un tout nouvel éditeur indépendant, qui s'oriente très nettement vers le roman noir. Publiant des auteurs contemporains, ils rééditent aussi des classiques comme Robert Bloch (ah, la bonne idée !) ou Fredric Brown (à venir). Prometteur.


Ecrit en 1977, Sang futur se veut un texte résolument punk : Vila nous livre un texte violent, sombre, halluciné et sans issue.

Des tranches de vie baignant dans le nihilisme le plus radical. No future ! Et en effet, les personnages de ce court roman n'en ont ou n'en veulent pas. Chez eux, pas d'espoir, pas même de recherche de solution. Ils ne sont pas là pour ça.

A l'image des membres du groupe White Spirit Flash Club, des déjantés qui partagent leur temps entre riffs furieux, baises sordides, défonce et coups bas. On y trouve El Coco Kid, l'écrivain toxico chroniqueur du groupe, Sarah, le travelo marqué par une croix gammée à l'entrejambe ou encore Dickie la Hyène, tueur de flics...

Ce texte m'a laissé perplexe. Pour être franc, j'ai même fini par me demander si l'auteur avait mis beaucoup plus de temps à écrire ce livre que je n'en ai mis à le lire...
Sang futur est un concentré d'énergie, mais qui a tendance à s'éparpiller et se liquéfier au fil de la lecture.

Certes, il possède une certaine force, due notamment aux images - celles qui illustrent le récit et celles que fait naître l'auteur - ainsi qu'à l'effet incantatoire du roman (très peu de ponctuation, des phrases courtes, hachées), mais je ne suis pas convaincu par le propos de Vila : si on sent clairement qu'il privilégie l'ambiance à la trame, son roman manque de densité et donne d'ailleurs un effet "clip". Quant aux personnages, ils n'ont ni réelle texture ni véritable personnalité. Dernière chose : je ne suis pas sûr que Sang futur reflète fidèlement la philosophie punk...

Alors, supercherie, coup de génie ou simplement un gros délire ? Je serai curieux d'avoir d'autres avis...


Sang futur / Kriss Vila (Moisson Rouge, 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

cynic63 26/05/2009 22:14

Ce sont des types qui ont vécu le mouvement de l'intérieur. Alain Pacadis a écrit "Novo Vision". Il a dû bosser à "Actuel" du début.Il est mort depuis pas loin de 15 ou 20 ans (je crois). Yves Adrien était journaliste à Rock and Folk dans les 70's. Il est toujours en vie mais dans quel état, je ne sais pas...Mais son style est plus "classique", "ampoulé"
Autrement, en commençant mon papier, j'ai pensé à Patrick Eudeline qui a écrit "Ce siècle aura ta peau". Lui, c'est, je trouve de l'écriture punk. Son bouquin est pas mal.
En tous cas, je vais sonder mes connaissances dans le milieu car c'est un drôle d'objet ce Sang Futur.
Dernier truc: Marignac le connaît le fameux Kriss et Jérôme Leroy aussi, du moins apparemment

jeanjean 28/05/2009 17:27


Merci pour ces infos, c'est intéressant. J'irai voir ça de plus près.


cynic63 24/05/2009 17:58

Je viens de le terminer...J'en parlerai dans très peu de temps car il ne faudra pas longtemps pour rédiger un papier...J'ai un peu la même impression que toi. Je prends ce livre plus comme un objet que comme un roman. Est-ce que c'est punk? D'une certaine manière, oui. Mais certainement pas punk comme le Clash envisageait la chose. Très proche du mouvement novo (Alain Pacadis, par exemple, ou Yves Adrien...mais la verve littéraire en moins...)dans leur "quête de nihilisme"

jeanjean 26/05/2009 21:29


Je lirai ton papier avec attention, ce bouquin m'ayant laissé plutôt dubitatif. Je ne connais pas les noms que tu cites, j'irai voir ça... @+


Manu 25/03/2009 21:29

Cet article date d'un petit moment, mais je n'ai pas pu m'empêcher de commenter. Je viens tout juste de lire Sang Futur, et ma première réaction post-lecture.. ? "Putain-d'merde". Alors oui, je trouve aussi que les personnages ne sont pas très approfondies, que l'histoire tourne un peu autour du pot, et que et que et que.. Mais j'ai adoré. J'ai aimé les textes sans ponctuation, les descriptions, l'univers, l'ambiance, les personnages caricaturés.

Je ne sais pas si l'auteur a passé du temps à l'écrire, c'est vraiment le genre de texte que j'aurai pu taper (en beaucoup moins bien !) dans un état second, les yeux injectés de sang. Et c'est peut être ce que j'aime dans ce livre, il donne une impression de.. Spontanéité (wouh, je sais même plus si ça s'écrit comme ça dis donc..), de naturel, rien à voir avec les romans surfaits qu'on nous pond chaque jour.

J'aurai juste deux/trois dernières remarques à faire.
1/ Je suis un peu déçue de voir qu'il a été écrit en 1977. Je pensais qu'il était très récent, et que donc, il sortait vraiment du lot, comparé aux autres sorties de ces dernières années.. [Ouais, je lis jamais les résumés, du coup, pas fait gaffe à la date de parution xD].
2/ J'ai beau tenter de me renseigner, d'en apprendre plus sur le Punk, impossible de trouver deux définitions identiques. Je ne sais donc pas si Sang Futur reflète l'idéologie Punk, mais j'aurai tendance à dire "pas vraiment".
3/ Je n'ai pas lu d'autres livres de cet auteur, mais j'espère qu'ils sont tout aussi décalés que celui-ci, c'est un plaisir de le lire.

Walaaaa x)

jeanjean 26/03/2009 00:50



Comme je le dis, pour moi les "et que et que..." ont pris le pas sur l'ambiance - combien de temps a-t-il "retravaillé sa spontanéité ? -, mais c'est sympa de voir
un autre avis sur ce bouquin qui a de l'énergie à revendre, c'est vrai.

Je sais pas si t'es déjà allé faire un tour sur le site de l'éditeur (et sur son blog) mais y a quelques trucs sur l'auteur, qui a écrit pas mal d'autres bouquins (http://blog.moisson-rouge.fr/ ; http://www.moisson-rouge.fr/index.php?go=fiche_auth&id_auteur=6).
@+



Rechercher