Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 00:00

J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer le magnifique et salutaire travail des (jeunes) éditions Gallmeister, spécialisées dans le nature writing. Romans, récits de voyage, polars, au coeur des "Grands Espaces" : un coup de vent frais sur le paysage éditorial français.
 
Après Dérive sanglante, paru chez le même éditeur l'année dernière, Casco bay est le second volet des aventures de Stoney Calhoun, guide de pêche installé dans le Maine, à l'extrême nord-est des Etats-Unis.

Depuis un accident qui lui a fait perdre la mémoire sept ans plus tôt, Calhoun partage son temps entre sa cabane au fond des bois du Maine, où il vit avec son chien Ralph, et la boutique de pêche de Kate, sa charmante associée et amante.


Les événements vont quelque peu bouleverser cette existence simple et paisible, quand il découvre, sur l'une des petites îles qui parsèment la baie, un corps carbonisé. Quelques jours plus tard, le client qui l'accompagnait ce jour-là est lui-même retrouvé mort dans la cabane de Calhoun.
Quel lien peut-il y avoir entre un cadavre abandonné sur une île déserte et un tranquille professeur d'université ?
Bien que réticent, Calhoun accepte de seconder Dickman, son ami de shérif, le temps de l'enquête.
Le temps aussi de se rendre compte de dispositions et de talents pour le moins particuliers, hérités de son "ancienne" vie, comme analyser une scène de crime ou pouvoir tuer un homme à mains nues... !


D'ailleurs, le mystère enveloppant l'amnésie de Calhoun - est-il un ancien flic ? Un homme de l'ombre employé par quelque officine gouvernementale ? Et qui est "l'Homme au Costume" qui lui rend visite régulièrement et semble tout savoir de lui ? - ne cesse de nous intriguer et rend le roman d'autant plus intéressant.

D'autre part, les paysages du Maine sont superbement décrits par Tapply ; ce p'tit coin d'Amérique est d'ailleurs réputé pour sa beauté. Ajoutez à cela une galerie de personnages aussi rugueux qu'attachants, et vous obtenez un très bon polar, limpide et rafraichissant comme ces petites rivières où filent des truites argentées...

Vous n'aimez ni la pêche, ni les bateaux ni les chiens ? Vous vous moquez de savoir ce qu'est une "Clouser Minnow" ou une "Déceiver" ? Peu importe, car Casco bay est aussi un bon roman à rebondissements, dépaysant, à l'intrigue impeccablement construite et servi par des dialogues percutants. De quoi vous faire passer un excellent moment.

Alors, si vous ne savez pas quoi fourrer dans votre musette cet été...

 

Conseil(s) d'accompagnement : les tribulations de Stoney Calhoun ne sont pas sans rappeler celles de Dahlgren Wallace, le héros de La rivière de sang de Jim Tenuto (chez le même éditeur), lui-même partagé entre la pêche à la mouche et des cadavres impromptus...


Casco Bay / William G. Tapply (Casco Bay, trad. de l'américain par François Happe. Gallmeister, 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

Ladislas 07/07/2009 19:42

Bravo pour ces romans très agréables. L'intrigue n'est pas en soi très originale mais c'est tellement bien construit que ça en fait un très bon.le précédent était d'ailleurs presque meilleurs.
Et puis petite nouvelle, le troisième de la série sort aux Etats-unis en septembre. en espérant que Gallmeister la poursuive. Je n'en doute pas, ils sont tellement bons.

jeanjean 08/07/2009 00:26



J'ai commencé directement par le second, sans être gêné d'ailleurs. Un bon roman, c'est vrai, même si je suis un peu moins enthousiaste que d'autres qui en faisaient
un de leurs romans de l'année. J'avais d'ailleurs préféré La rivière de sang de Jim Tenuto, chez le même éditeur.
Oliver Gallmeister devrait continuer sur sa lancée, d'autant plus que Casco bay est le bouquin le plus vendu de la maison (à moins que le récent Little Bird soit passé
devant récemment).



showshoes 08/07/2008 08:57

Tres bon site de polars...

jeanjean 09/07/2008 11:52


Merci bien !


Rechercher