Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 11:29

nullDick Lapelouse a décidé de s’installer à son compte et entreprend bien naturellement les démarches attenantes : négociation d’un prêt bancaire, enregistrement à la Chambre de commerce, installation de la société dans un appartement cossu-bordelais…

La routine, quoi. Sauf que Dick est… tueur à gages ! Avec n°de siret SVP ! Et catalogue sur papier glacé itou.

Débarrassé des tracas administratifs et autres paperasseries, Dick attend le chaland, plein d’assurance, fort de son expérience dans la mafia niçoise, certain aussi que son activité va lui ouvrir un marché énorme… Car Dick a sa petite idée sur le business, une idée lumineuse : il va casser les prix !

Et la baraque par la même occasion ! Car les clients ne tardent pas à envahir son bureau subtilement décoré, aux lignes harmonieuses, au mobilier design. Des gens modestes bien entendu, salariés à la peine, ouvriers, petits employés, étudiants, qui veulent tous s’enlever une épine du pied. Et chez Dick, c’est discrétion assurée et surtout tarifs imbattables. De l’homicide à la carte, et accessible à tous, comme les écrans plasma !
En ces temps d’inquiétude quant au pouvoir d’achat, c’est une vraie aubaine, non ?!


Disponible, prévenant, Dick accueille toujours ses clients avec cette cordialité toute professionnelle teintée de réserve. A-t-il affaire à un indécis ? Consultez le catalogue, tenez, page 76, un étranglement à 79.99€ HT, cela vous convient-il ? En pages annexes, sont indiquées les options (donnant lieu à majoration, vous le comprendrez…), je vous laisse faire votre choix, si vous avez une question, n’hésitez pas, surtout…


On s’en doute, un client va venir rompre la (morbide) routine de notre entrepreneur, et il va se retrouver confronté à quelques gros poissons qui ne vont pas le laisser frayer à sa guise.

Mais le plus important n’est pas là, dans le scénario parfois un peu décousu, mais réside plutôt dans la verve et le talent de l’auteur qui nous embarque avec brio dans cette histoire à dormir debout.



Rocambolesque, drôle, décalé, absurde, inquiétant : le tri sélectif… est tout cela à la fois, qui n‘est pas sans rappeler C‘est arrivé près de chez vous, ovni cinématographique devenu film culte. Ça trucide, ça découpe, ça broie, ça zigouille, ça dépèce, mais dans la sérénité et la normalité la plus absolue !


Derrière la farce de Gendron, bien sûr, se cache une féroce critique de ses contemporains, son ton grinçant met en exergue nos réflexes consuméristes et individualistes, et l’indifférence veule dont nous faisons parfois preuve, face à ce(ux) qui nous entoure(nt).

Dans un exercice plutôt casse-gueule, l’auteur a réussi son coup : le tir est précis et puissant, d’autant plus que la charge est pleine d’une ironie et d’un humour explosifs.

 
Conseil(s) d’accompagnement : Sébastien Gendron a publié simultanément un recueil de nouvelles (éditions Les Petits matins),  intitulé Echantillons gratuits ne pouvant être vendus séparément. Je ne l’ai pas lu mais ça ne saurait tarder.

 

 
Le tri sélectif des ordures
/ Sébastien Gendron (Bernard Pascuito éditeur, 2008)
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Rechercher