Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 09:25

C'est l'hécatombe... L'année 2008 est duraille pour les écrvivains du noir : après James Crumley, Tony Hillerman, Frédéric Fajardie, Grégory McDonald et Van de Wetering, c'est au tour de l'auteur américain George Chesbro de tirer sa révérence. Il est mort hier à l'âge de 68 ans.

Auteur d'une trentaine de romans (une vingtaine traduits en France), il est surtout connu pour sa série consacrée au détective Mongo le Magnifique, un nain, ancienne vedette de cirque, docteur en criminologie au QI exceptionnel !
Mais c'est Bone, l'un des seuls où n'apparait pas Mongo, qui est peut-être son meilleur roman. Je vous en parle bientôt, c'est promis.

En attendant, vous pouvez trouver plus d'informations ici (en anglais).

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article

commentaires

jeanjean 21/11/2008 21:13

oui, c'est vrai, typiquement le genre de bouquin qu'on a envie de faire connaitre. Je me rappelle avoir prêté le mien (j'sais plus à qui) et qu'il n'est jamais revenu ! J'me dis que la personne a dû l'apprécier, tant mieux.

alain 21/11/2008 18:38

Je suis très triste aussi. J'ai adoré Bone et l'ai offert très souvent..

jeanjean 20/11/2008 11:50

Eh oui, Westlake aussi, né en 1933. Bon c'est vrai que j'accroche pas Westlake, mais faut reconnaitre que c'est un grand. j'ai vu qu'un nouveau roman devait sortir en février, à priori il ne s'agit pas d'un Dortmunder, alors je vais réessayer...

Jean-Marc Laherrère 20/11/2008 11:41

Sans compter westlake qui n'est pas non plus tout jeune ...

jeanjean 20/11/2008 11:28

Un tueur en série éliminant les auteurs de polar ?! ça donnerait sûrement un chouette roman sous la plume d'un Pouy ou d'un ADG (ah ben non, il est mort lui aussi...).
La poisse, comme tu dis. Inquiet, j'ai fait l'appel et vérifié les dates de naissance : JL Burke né en 1936, Elmore Léonard en 1925, Harry Crews en 1935, pour ne citer que des américains. Va falloir s'y faire, dans les années à venir (et le plus tard possible on l'espère, histoire de découvrir encore quelques romans sur l'étagère "nouveautés" des libraires), ces écrivains-là vont nous quitter. Une sacrée génération en tout cas.

Rechercher