Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 00:00
Cette année marque le 150ème anniversaire de la naissance de Sir Arthur Conan Doyle. Parmi les livres déjà parus à cette occasion, on trouve un Dictionnaire Sherlock Holmes, qui me semble de bonne qualité - encore que je suis loin d'être un spécialiste du personnage de Conan Doyle -, ainsi que le dernier roman de Bob Garcia, Duel en enfer, où il imagine une confrontation entre le célèbre détective et le non moins célèbre Jack l'Eventreur.
L'auteur n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'il a déjà mis en scène le détective dans un précédent roman, Le testament de Sherlock Holmes. Bob Garcia est aussi musicien de jazz, et a signé récemment un ouvrage très intéressant sur les liens unissant Jazz & polar.


null"Je n'avais jamais reçu autant de courrier depuis la disparition de Sherlock Holmes. C'était comme si moi, Georges Newnes, directeur du Strand Magazine et éditeur du docteur Watson, je devenais tout à coup responsable de tout ce qui concernait de près ou de loin le fameux enquêteur."
Malheureusement, Newnes n'a plus aucune enquête à publier. Jusqu'au jour où Watson, contre une forte somme d'argent, lui remet son journal de l'année 1888. C'est ce journal que nous avons entre les mains, où Watson décrit les terribles épreuves qu'Holmes et lui ont traversé dans leur traque de l'Eventreur.


L'enquête s'avère particulièrement éprouvante. L'assassin, après avoir commis ses terribles crimes, ne laisse ne très peu d'indices, et les rares témoignages, le plus souvent contradictoires, n'apportent aucun éclaircissement. Les dons de déduction et les nerfs de Holmes sont mis à rude épreuve. Et pour venir à bout de ce mystère et de l'insaisissable Jack l'Eventreur, en qui il semble avoir trouvé un adversaire à sa mesure, Holmes, accompagné du fidèle Watson, va devoir redoubler d'intrépidité et de courage.

Mais pourquoi lire ce livre plutôt que l'original ?
Parce que Bob Garcia revisite le mythe avec talent et justesse, ressuscitant ces fameux personnages que sont Holmes, Watson ou le ridicule inspecteur Lestrade, leur insufflant une réelle densité, creusant leur psychologie. De plus, l'intrigue est bien construite, le suspense au rendez-vous et la conclusion satisfaisante, voire surprenante.

Et puis, pour ceux qui comme moi se rappellent avec plaisir la lecture du Chien des Baskerville ou d'Une étude en rouge, ça fait rudement plaisir de pousser une nouvelle fois la porte du 221b Baker Street, de croiser Miss Hudson, la gouvernante, de se retrouver dans le petit salon avec Holmes, penché sur ses éprouvettes ou debout devant la fenêtre à méditer sur quelque affaire tortueuse, ou fonçant en cab, en compagnie de nos héros, le bruit des sabots résonnant dans les ruelles noyées de brouillard...

Enfin, Garcia brosse une peinture saisissante du Londres de l'époque, une ville en pleine effervescence, à l'atmosphère tantôt joyeuse tantôt lugubre et menaçante ; ses descriptions des bas-fonds de l'East End et du quartier de Whitechapel sont très réussies : ses tripots, ses prostituées mais aussi l'insalubrité, la misère noire, les conditions de vie terrifiantes des laissés-pour-compte et l'exploitation des plus faibles.

Voilà donc un très bon polar historique, dans l'esprit, qui devrait plaire aux amateurs de Sherlock Holmes sans mécontenter les puristes.

Conseil(s) d'accompagnement : dans Le secrétaire italien, paru en 2006, Caleb Carr, l'auteur de L'aliéniste, revisite aussi le fameux personnage. Pas lu mais vu des avis positifs... ou non.  


Duel en enfer / Bob Garcia (Ed. du Rocher, 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Nicolas 08/07/2009 12:53

J'ai adoré ce roman très réussi. Fausses pistes, rebondissements, portraits réussis, belle description de Londres du 19ème siècle: voilà ce qui attend le futur lecteur de cet excellent pastiche. A lire absolument.

jeanjean 08/07/2009 13:51



Curieux comme les avis diffèrent sur ce roman (même s'il remporte une majorité de suffrages positifs)...

Je suis tombé y a pas longtemps sur une critique acerbe, sur le site de la Société Sherlock Holmes de France, et la réponse - savoureuse - qui va avec : http://www.sshf.com/index.php3?file=critique&id=614



dasola 29/06/2009 15:12

Bonjour, j'ai été très déçue par ce roman comme je l'ai dit dans mon billet du 13/01/09. J'ai trouvé l'écriture un peu négligée. Et puis la confrontation entre un personnage de fiction et un personnage "réel" ne m'a pas convaincue. Je le regrette. Bonne après-midi.

jeanjean 30/06/2009 23:41



Comme quoi les avis peuvent différer complètement. En tout cas, bonne après-midi (ou soirée, vu l'heure) à toi aussi ! @+



Clémence 18/02/2009 21:36

Je l'ai reçu aussi en SP et je me suis bien amusée.
J'ai surtout l'impression que Bob Garcia est un sacré farceur :
http://www.youtube.com/watch?v=8WETlmr3P-E

jeanjean 19/02/2009 09:37


Excellent, merci pour le lien ! J'ai beaucoup aimé "on a collé des timbres au dos de l'ADN" ! @+


dasola 28/01/2009 10:39

Bonjour, je suis nettement moins enthousiaste que toi pour ce livre que j'ai reçu en service de presse. Je l'ai lu (sans déplaisir) aucun mais comme je l'ai dit sur mon billet, le problème réside entre un fait divers réel et un personnage de fiction. Et la thèse sur l'éventreur m'a laissée sur ma faim. Pas vraiment convaincue. Bonne journée.

jeanjean 28/01/2009 11:04


J'ai lu ton billet, plutôt mitigé, et je comprends ta réticence sur le mélange personnage de fiction-fait historique. Mais je trouve que l'auteur ne s'en sort pas mal
dans cet exercice, en tout cas ça ne m'a pas gêné même si je ne garde pas non plus un grand souvenir de ce roman, c'est vrai.
La conclusion m'a plutôt satisfait, ou disons qu'elle est dans la droite ligne de ce que nous raconte Bob Garcia tout au long du livre sur les conditions de vie dans les quartiers pauvres de
Londres.
PS : j'irai zyeuter plus souvent sur ton blog, @+.


clément 09/01/2009 21:36

Duel en enfer est très réussi, comme l'a souligné Jeanjean...
Mais "le testament de sherlock holmes" est encore un cran largement au-dessus, peut-être justement parce qu'il ne s'attaque pas à un tueur connu comme Jack L'eventreur...
De plus, la fin est absolument remarquable.

Jean-Marc Laherrère je te conseille donc vivement de le découvrir au plus tôt !

Au passage merci à vous 2 (JML et Jeanjean) de tenir des blogs aussi interessants, que l'on prend plaisir à lire quotidiennement.

jeanjean 09/01/2009 22:01


merci pour ces précisions Clément - et pour les compliments, qui font toujours plaisir ! -, du coup ça me donne envie de lire aussi Le testament de Sherlock
Holmes. A bientôt.


Rechercher