Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 00:00

Après le bien nommé Travail soigné (Prix du Premier Roman au Festival de Cognac 2006), dans lequel il rendait hommage - de façon macabre - aux maîtres du genre - Gaboriau, Ellroy, McIlvaney... -, Pierre Lemaitre (il s'agit d'un pseudo) nous revient dans un registre différent, avec cette Robe de marié, pas franchement immaculée.


nullSophie est une jeune femme épanouie. Un métier qui lui plait, un homme qui l'aime. A peine quelques tracasseries : des objets qu'on égare, la voiture qu'on pensait avoir garée là et qu'on ne retrouve pas... Ça gâche un peu la vie, mais rien de grave. Jusqu'au jour où sa belle-mère fait une chute mortelle dans les escaliers, exactement comme Sophie l'a rêvé la nuit précédente.
Les pertes de mémoire se multiplient, une immense lassitude l'envahit. Sophie croit devenir folle et commence à se méfier d'elle-même. D'autres accidents surviennent, jusqu'à la mort d'un jeune garçon. Sophie s'enfuit, change d'identité, toujours sur le qui-vive. Elle devient une fugitive, ne sachant pas elle-même si elle est l'auteur des crimes.

Voilà pour la première partie. A partir de là, difficile d'en dire plus sur ce roman sans en dévoiler la trame ni en diminuer l'intérêt. Sachez seulement que ce thriller parfaitement ficelé multiplie les faux-semblants et les rebondissements, et qu'on reste agrippé à cette Robe... jusqu'au dénouement, qui ne manque pas non plus d'à-propos.

Pierre Lemaitre nous fait un peu le coup de la jarretière, dissimulant et dévoilant tour à tour une vérité aussi surprenante qu'effrayante. Le scénario est tout simplement diabolique, et surtout servi par une construction ingénieuse, qui ne cesse de prendre le lecteur à revers.
De plus, son portrait de sociopathe devrait ravir les amateurs du genre, d'autant plus que son récit met très bien en scène l'intrusion de l'horreur dans la routine des jours.

Jouant habilement sur l'ambiguïté des personnages, sur les ressorts de la folie et des déviances, Robe de marié est un très bon suspense, le genre d'histoire qu'on lit d'une traite.
Du cousu main, si j'ose dire.

Vous pouvez lire une interview de l'auteur sur Bibliosurf.


Robe de marié / Pierre Lemaitre (Calmann-Levy, 2008)

PS : pour finir, je suis prêt à parier qu'un scénario pareil devrait affoler les producteurs, et qu'on verra bientôt Robe de marié sur les écrans.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Pichenette 19/05/2010 23:35


Bonjour. Je ne suis pas aussi dithyrambique que toi. J'ai bien aimé les 2 premières parties, celles de Sophie et Franck, mais après, le peu de réalisme a provoqué un certain désintérêt. Je l'ai lu
volontiers et c'est déjà pas mal! Il y a certainement matière à scénario.


jeanjean 20/05/2010 16:09



salut,
c'est vrai que ce n'est pas toujours très vraisemblable, mais comme le suspense est au rendez-vous, on se laisse malgré tout emmener jusqu'à la fin, et c'est déjà pas mal, comme tu dis. @+



Mic 12/12/2009 17:58


Bonjour jeanjean,

Félicitations pour ton billet, entièrement d'accord avec toi. Rien que le titre du livre, m'avait interpellé, je pensais même qu'il y avait une faute d'orthographe. Ecriture directe, vivante, il
excelle dans les dialogues, surtout, il sait jouer brillamment sur tous les registres, de l'émotion pure à la terreur. Un grand polar!


jeanjean 12/12/2009 21:45


Merci. Effectivement, c'est un bon thriller, très "cinématographique" et qui va d'ailleurs être adapté prochainement. Si tu n'as pas lu Travail soigné, je te
le conseille aussi.

Le troisième, Cadres noirs, sort début février, et, d'après la 4ème, met en scène un cadre prêt à tout, vraiment tout, pour retrouver un job. On m'a envoyé le bouquin, j'en dirai
sûrement un mot dans quelques semaines.
@+


fersenette 28/01/2009 15:49

Très bel article qui donne envie, hélas, au secours ! je ne peux plus blogger sans peur d'allonger ma PAL .... je croule...

jeanjean 28/01/2009 16:23


eh oui, c'est l'effet pervers - et sympathique - des p'tites promenades sur les blogs !


Rechercher