Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 00:00

Chouette, un nouveau polar (des grands espaces) aux éditions Gallmeister ! 
Après le Maine en compagnie de William Tapply et le Montana avec Jim Tenuto (on peut rajouter le Nouveau-Mexique de Edward Abbey), nous voilà dans le Wyoming. Le guide se nomme Craig Johnson, lui-même propriétaire d'un ranch sur les contreforts des Bighorn Mountains. Le stetson qu'il arbore nonchalamment sur la quatrième de couverture abrite pêle-mêle un charpentier, un pêcheur professionnel, un officier de police, un cow-boy, un professeur et un romancier, donc (passer d'une salle de classe à l'enclos à bestiaux et se retrouver devant la page blanche... Les CV des écrivains américains m'ont toujours fasciné, pas vous ?).


Cette fois, le héros n'est pas un pêcheur à la mouche embringué malgré lui dans une affaire de meurtre : Walt Longmire déteste la pêche et c'est tout naturellement lui qu'on appelle quand il y a un problème, puisque... c'est lui le shérif !

Ce jour-là, la découverte du 
corps de Cody Pritchard bouscule la tranquillité du comté d'Absaroka, plus habitué aux troubles de voisinages et aux ivresses passagères sur la voie publique. Accident de chasse ou meurtre ? Walt pressent déjà le pire : trois ans plus tôt, Cody a participé à un viol collectif sur la jeune Melissa Little Bird. Les accusés, à l'époque, ont écopé d'une peine minime.

On a bientôt la réponse : c'est une balle tirée d'un fusil longue portée, à une distance d'environ 350m, qui a tué Pritchard... Or, seule une dizaine d'individus habitant le comté sont capables d'un tel tir. Parmi eux se trouve Henry Standing Bear, le meilleur ami de Walt et l'oncle de Melissa.


En bon charpentier, Craig Johnson a bâti une intrigue solide, s'appuyant des personnages aussi rudes qu'attachants (comme ce grand gaillard un peu empoté de Walt), des dialogues percutants et souvent drôles, et les paysages majestueux du Wyoming, qui, loin d'être un décor en trompe-l'œil, sous-tendent habilement le roman. L'auteur connait parfaitement cette région et l'évoque de belle façon, à tel point qu'on se surprend même, entre deux pages, à respirer la neige, la glace et les aubes fraîches.

L'auteur explore la culture et la spiritualité amérindiennes - le comté d'Absaroka jouxte une réserve d'indiens cheyennes - en flirtant parfois avec le mysticisme. De manière plus prosaïque, il évoque aussi leur vie quotidienne (pauvreté, problèmes d'alcoolisme mais aussi leur grande solidarité...) ainsi que leurs relations avec les blancs, qui se résument le plus souvent à une indifférence mutuelle.
Quant à Walt Longmire, il fait office de trait d'union entre ces deux mondes, ce qui permet d'avoir un double point de vue souvent pertinent. Espérons que l'auteur, dans les romans suivants, aille plus loin dans cette voie. On devrait être rapidement fixé, pour peu que l'éditeur poursuive les traductions : Little Bird est la première des aventures du shérif Longmire, quatre autres ayant déjà été publiées aux Etats-Unis.


Une fois de plus, Gallmeister réussit son pari et nous offre un très bon polar en même temps qu'une invitation au voyage.
Et puis, ce qui ne gâche rien, on a entre les mains un bel objet, agréable au toucher et à l'oeil, avec cette  maquette toujours sobre et élégante. Il faut bien avouer que le soin apporté au livre rajoute au plaisir de lecture.
 

Little Bird / Craig Johnson (The Cold Dish, trad. de l'américain par Sophie Aslanides. Gallmeister, Noire, 2009)

PS : Craig Johnson sera présent à la librairie Le Comptoir des Mots (239 rue des Pyrénées, Paris XXe) le vendredi 29 mai à 20h ; ainsi qu'à St Malo, à l'occasion du Festival Etonnants voyageurs, du 30 mai au 02 juin prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

Hannibal le lecteur 09/06/2009 23:12

J'ai eu le privilège de rencontrer Oliver Gallmeister il y a peu lors d'une rencontre organisée en médiathèque. C'était très intéressant. Un vrai passionné, ça fait plaisir à voir et à entendre.
Il m'a depuis adressé Little Bird dont la lecture ne saurait tarder.
En tout cas vos avis (à toi et Jean-Marc) donne envie. Du coup, j'ai vraiment hâte de l'attaquer.

jeanjean 12/06/2009 16:12


Ce livre ne devrait pas te décevoir. J'ai rencontré Olivier Gallmeister à St Malo (il accompagnait justement Craig Johnson), on a discuté un moment, c'est un vrai
passionné tu as raison. Il me disait qu'il avait beaucoup de chance d'être payé pour faire des livres qu'il aime. Sa maison commence à être bien connue maintenant, c'est tant mieux pour lui... et
pour nous !


Jean-Marc Laherrère 08/06/2009 14:57

Salut,

Voilà, je rattrape mon retard, et je suis entièrement d'accord avec toi.
Dans ta liste, je mettrais Abbey un peu à part, je trouve qu'il a un petit quelque chose en plus par rapport aux autres, une folie, un engagement, un truc qui le rend plus grand. Ce qui n'elève rien à cet excelllent polar !

jeanjean 12/06/2009 16:06


Salut,
Tu as raison pour Abbey, c'est encore différent, plus engagé en tout cas. Et Little Bird est bien parti pour remporter un gros succès.


Aurore 18/05/2009 13:25

J'ai aussi préféré Shibumi à La sanction, un des meilleurs polars que j'ai lu en 2008. Little Bird arrivera surement en tête pour 2009, et je suis enchantée de savoir que la traduction des prochains est prévue. Gallmeister nous réserve encore de belles surprises, et c'est vrai qu'il est super sympa!

jeanjean 18/05/2009 16:15


idem pour moi, l'un des meilleurs polars que j'ai lu l'année dernière. Gallmeister a bien fait de le rééditer. Il fait vraiment du travail de qualité, c'est vrai. A
bientôt !


Dodger 16/05/2009 10:13

Pour revenir brièvement sur les livres de Gallmeister, Holden a cité "Shibumi" et je voudrais du coup citer son auteur, Trevanian, et son roman précédent, "La Sanction", qui est pour moi un pur chef d'oeuvre (adapté par Clint Eastwood dans les années 70). Un polar d'aventures en montagne au style littéraire flamboyant, porté au septième ciel du plaisir de lecteur par un héros espion, cynique et amoral, absolument réjouissant.

(Jeanjean, si tu venais à passer du côté du Comptoir, tu y serais le bienvenu sans aucune hésitation - mais demande plutôt Didier, ça marchera sûrement mieux :)

jeanjean 17/05/2009 00:17


J'en avais parlé ici il y a quelque temps, c'est vrai que La sanction est un bon bouquin, un cran en-dessous de Shibumi quand même d'après moi. Il
parait que le film est quelconque...

Et merci pour l'invitation au comptoir, je ne manquerai pas d'y passer un de ces jours !


holden 14/05/2009 16:09

ca roule
y a un burke james lee qui sort le 03/06/09
"l'embleme des croisés", 2 burke en moins de 6 mois
c'est le panard :)

jeanjean 17/05/2009 00:18


C'est vrai que c'est pas mal ! Et il y a certains auteurs dont on ne se lasse jamais. J'ai hâte de lire celui-là.


Rechercher