Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 15:02

Après Shibumi et La sanction, Oliver Gallmeister poursuit la réédition des romans de Trevanian avec L'expert, où nous retrouvons avec plaisir ce cher et distingué Dr Jonathan Hemlock, critique d'art, voleur, alpiniste chevronné et assassin à ses heures pour le compte de l'agence gouvernementale CII.

A la fin de La sanction, nous l'avions laissé à moitié mort au sommet de l'Eiger, dans les Alpes suisses. Le revoilà dans un salon londonien, quatre ans plus tard, et s'ennuyant à mourir parmi une brochette de "critiques, professeurs, directeurs de galerie, mécènes - toutes les loches paracréatrices qui étouffent l'art de leur sollicitude."
S'il ne travaille plus pour le CII, cela ne l'empêche pas de retrouver rapidement ses réflexes et son sang froid quand il découvre par exemple un cadavre dans sa salle de bain... Une petit mise en scène du "Siège", l'équivalent anglais du CII, pour le contraindre à effectuer une mission : "sanctionner" un dénommé Maximilian Strange (vraiment strange, en effet), un personnage fantasque et cruel, puis récupérer les films tournés au "Cloître", à l'insu d'éminents hommes politiques venus là pour se détendre, profitant du décor exotique, d'une ambiance chic et sophistiquée avec hôtesses cédant à tous caprices.

La mission s'avère particulièrement dangereuse. Il faut dire que le précédent agent s'est retrouvé empalé dans le beffroi de St. Martin-in-the-Fields... Hemlock n'a d'autre choix que de se jeter dans la gueule du loup, pour lequel il a élaboré une petite histoire à dormir debout afin de gagner sa confiance. Rien n'est moins sûr, et il va devoir se livrer à un petit numéro d'équilibriste sur sa corde raide.


Si on peut préférer les pentes enneigées de La sanction aux frimas londoniens de L'expert, ce second volume des aventures de Jonathan Hemlock ne devrait pas décevoir les fans de Trevanian, même si pour ma part j'ai moins frémi, percevant une tension un peu moins vive dans cet épisode.
Par contre, Jon se montre égal à lui-même, toujours aussi cynique, drôle, égocentrique, misanthrope et... amoureux. Un sentiment qu'on ne lui connaissait pas ! A l'intrigue vient donc s'ajouter une idylle naissante que l'auteur aura finalement le bon goût - encore que ce soit une affaire de goût, justement - de saboter...

On retrouve aussi avec plaisir ce mélange d'action "jamesbondienne" (sans les gadgets), de fantaisie et d'érudition, où Trevanian/Hemlock nous livre avec mordant ses réflexions sur l'art, la vie ou les moeurs de ses contemporains - notamment les anglais, sur lesquels il déverse son humour fielleux ("les gens les plus séduisants du monde sont toujours les premiers qu'on rencontre après avoir quitté l'Angleterre").

Enfin, on pourrait reprocher à ce roman (paru en 1973) un aspect un peu désuet. Je trouve plutôt qu'il possède cette patine élégante propre aux vieux meubles, et échappant à toutes les modes.


L'expert / Trevanian (The Loo Sanction, 1973, nouvelle traduction révisée (de l'américain) par Jean Rosenthal. Gallmeister, 2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc Laherrère 07/10/2009 09:18


Je l'ai lu il y a une vingtaine d'années, et j'avais aimé, si mes souvenirs sont bons.


jeanjean 07/10/2009 16:04


Tu l'as déjà lu, donc... ça aussi j'aurais dû m'en douter ! ;-)


Jean-Marc Laherrère 06/10/2009 09:31


Peut-être un premier frémissement de d'accord / pas d'accord. Je n'avais pas été totalement convaincu par La Sanction qui m'avait laissé, après lecture, un sale goût dans le bouche.
Du coup, je ne pense pas m'attaquer à celui-ci.
http://actu-du-noir.over-blog.com/article-14565064.html


jeanjean 06/10/2009 18:40



C'est le côté misanthrope et cynique du personnage qui te laisse donc cette impression mitigée, je m'en doutais un peu. C'est vrai que c'est pas un humaniste, le
bonhomme, et on ne peut même pas dire qu'il a quand même un "bon fond" ! C'est un enfoiré de première, égocentrique, vénal, arrogant, et je crois que c'est justement pour tout ça que je
le trouve intéressant !

Le personnage de Shibumi est différent et je crois qu'il te plairait. Extravagant, un poil plus chaleureux, grand ami d'un indépendantiste basque bon vivant (sacré perso celui-là)...
C'est aussi un roman plus dense, plus abouti, et qui évoque merveilleusement le Japon et la Chine des années 30 et 40. Vendu ? ;-)



Hannibal le lecteur 06/10/2009 00:55


Reçu L'expert ce matin-même. Une de mes prochaines lectures donc. Si ça me plaît (j'y compte bien) je lirai les deux autres par la suite (tant pis pour l'ordre, apparemment on peut lire quand même
L'expert sans avoir connu Hemlock en alpiniste dans La sanction).


jeanjean 06/10/2009 18:24


Oui, on peut lire celui-là sans avoir commencé par La sanction. Bonne lecture, donc !


Emeraude 04/10/2009 16:28


je n'avais pas lu la sanction, donc Jonathan Hemlock fut une découverte pour moi. Mais j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ! Je ne me dirai pas fan de Trevanian mais j'avais également adoré
Shibumi... Si l'occasion se présente, je lirai sûrement le premier volet !


jeanjean 04/10/2009 21:07


Le premier est vraiment très bon, et même meilleur je trouve. Quant à Shibumi, c'est encore un cran au-dessus, plus dense, plus abouti.


bene 04/10/2009 13:19


Un livre à lire donc!!


jeanjean 04/10/2009 21:05


oui, mais je te conseille plutôt de commencer par La sanction si tu l'as pas déjà lu.


Rechercher