Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 10:47

Avertissement préliminaire : si vous choisissez de lire ces quelques lignes, sachez que le roman perdra dès lors de son intérêt. Intérêt déjà faible par ailleurs, qui se résume en tout et pour tout à cette énigme : 
"Imaginez que vous receviez une lettre anonyme, vous demandant de penser à un nombre entre 1 et 1000. Imaginez, jointe à ce courrier, une seconde enveloppe, où se trouve le nombre exact auquel vous venez de penser."



658 VerdonPour le reste, John Verdon nous sert l'éternelle soupe liophylisée du thriller arôme serial killer : le duel entre un psychopathe machiavélique à l'enfance traumatisante et un flic légendaire marqué par un drame familial.

Le tout délayé dans 450 pages de mauvaise graisse romanesque, à commencer par les maladroits atermoiements du héros et son mariage à vau-l'eau, qui échouent à donner chair à un personnage à peine moins caricatural que les autres et ne suscitant aucune émotion particulière - une lacune rédhibitoire alors que ce type de roman repose essentiellement sur l'empathie du lecteur, sa capacité à s'identifier au(x) protagoniste(s), à "trembler" pour lui.

Dans un bon jour, cependant, il n'est pas exclu qu'on se laisse entraîner dans le jeu de piste, dodelinant de la tête à mesure que le roman oscille entre énigme, procedural et action, échafaudant paresseusement quelques stratagèmes, empruntant docilement les fausses pistes que l'auteur nous soumet, et jouant aux devinettes... Comment le tueur graphomane parvient-il à deviner les pensées de ses futures victimes ? "Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité", disait Sherlock. Si inepte soit-il, est-on tenté d'ajouter ici : imaginez que le bonhomme sélectionne ses futures victimes grâce... au publipostage.

Une fois le mystère des nombres éclairci, reste à démasquer le méchant et boucler l'enquête, ce qui donne lieu à 50 pages de clichés éculés et de scènes grand-guignolesques, entre freudisme de comptoir (ah, l'arme cachée dans la peluche/doudou...), ficelles grosses comme le poing et happy-end lacrymal.
Dans le même genre, ça ne devrait pas être très difficile de trouver mieux.


658 / John Verdon (658, 2010, trad. de l'américain par Philippe Bonnet et Sabine Boulongne. Grasset, 2011)

juste pour rire...

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc Laherrère 27/05/2011 16:26


Je l'ai reçu et mis immédiatement dans la pile des "à donner", il semblerait que j'ai bien fait ! Dans le genre raté l'an dernier il y avait Le chuchoteur.


jeanjean 27/05/2011 19:13



...et Prix SNCF du meilleur polar européen 2011, ça laisse songeur. J'ai pas pu aller au bout, je m'ennuyais sévère.



keisha 26/05/2011 08:25


Inutile de te faire du mal... Pour moi ce poche était un partenariat, alors je l'ai lu...


jeanjean 26/05/2011 16:39



si tu m'exemptes, alors...



keisha 25/05/2011 20:22


Tiens, voici un faux thriller énervant
http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-etat-de-choc-37323886.html
A tel point que j'ai donné tous les détails, chose à ne pas faire pour un polar quand même (y compris le nom du coupable)
Là j'avoue que les premières pages étaient si peu trépidantes que j'ai commencé après et fini avant un livre d'essais chez gallimard, un truc bien costaud (pas trop quand même, hein)et un roman
roman que j'ai adoré. Comme quoi ce 658 pouvait se laisser. mais ensuite je l'ai dévoré.Sachant reconnaitre les ficelles habituelles. Pour les vacances, tu es d'accord? ^_^


jeanjean 25/05/2011 22:51



eh ben, j'ai l'impression que tu m'as gâté, là. Rien que la couverture... ça a l'air un rien alambiqué, hein ? ;-) Chiche, si je le trouve, je m'y mets (avec
une plaquette d'Alka-Seltzer)...



Gwenaelle 25/05/2011 09:02


Je te trouve sévère moi aussi... Parce qu'avec ces critères, c'est les trois quarts des polars qu'on jette aux orties! Je l'ai trouvé plutôt plaisant, classique comme dit Keisha mais bien ficelé.


jeanjean 25/05/2011 18:53



Et pourquoi pas ?! Même si ce n'est qu'un quart ou un tiers... Ca ferait plus de place pour les bons romans ! ;-)



One More Blog in the Ghetto 25/05/2011 07:45


Et bien voilà qui est dit !
Déjà que je ne m'intéresse guère aux "thrillers", ce n'est donc pas celui-ci qui va me faire changer d'avis...
Amitiés.


jeanjean 25/05/2011 18:49



j'en lis de temps de temps, pour voir où va le genre. Ici, ça ne va pas loin, selon moi. Amitiés.



Rechercher