Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 00:00

Quand il ne co-signe pas la série Level 26 avec l'"expert" Anthony Zuiker, Duane Swierczynski écrit des scénarios de comics et de bons romans, comme le "cyberpulp" The Blonde et A toute allure, qui vient de paraître. De facture plus classique, moins inventif, mais tout aussi enlevé.


A toute allureDans la famille braqueurs de banque, demandez le chauffeur. Lennon est un vrai pro, un perfectionniste qui prépare minutieusement ses itinéraires et ses plans de fuite.
Tout devait bien se passer ce jour-là, "c'est alors que l'alarme se déclencha et tout partit en vrille". Une seconde équipe est en embuscade et leur tombe dessus, genre lourdement. Se faire doubler quand on est le chauffeur de la bande, avouez que ç'est ballot.

Toujours est-il que Lennon se retrouve à poil dans un sac à viande, à moitié inconscient et sacrément amoché. Priorités : se sortir de ce mauvais pas, remettre la main sur les 650000 dollars et quitter cette putain de ville. Problème : entre lui et l'argent, y a des obstacles - mafieux russes, italiens, ex-flic et autres sanguins...
Le week-end promet d'être éreintant, et le moins qu'on puisse dire, c'est que Lennon va payer de sa personne.



Percutant, rythmé, A toute allure se lit au pas cadencé. Pas de temps morts, très peu de digressions (si ce n'est l'ironie mordante à propos de Philadelphie), pneus qui crissent et virages au cordeau comme autant de revirements, on fonce on fonce on fonce... avant de finir dans le décor.

Décor années 30-40, ambiance pulp, humour noir, viande froide et héros hors-la-loi - Lennon jouant le rôle du cousin germain d'un John Dillinger mythifié.


S'il se situe dans la lignée d'un Richard Stark (auquel il fait un clin d'oeil appuyé) ou d'un Elmore Leonard, Swierczinski lorgne davantage vers la parodie, comme animé d'un réel... souci d'invraisemblance (Lennon doit avoir au moins 9 vies !) assez réjouissant je dois dire, dans un paysage littéraire qui manque parfois de fantaisie.
Ce qui ne l'empêche pas de se montrer extrèmement rigoureux dans la construction du récit et la façon implacable dont s'enchainent des événements par ailleurs improbables.

Je grossis le trait, bien-sûr, mais imaginez donc Tarentino (je persiste) en train de réaliser un épisode de Benny Hill...

Chez actu-du-noir aussi on a apprécié la poursuite.


A noter : contrairement à ce que laisse supposer l'ordre de parution en France, A toute allure précède The Blonde (on retrouve d'ailleurs l'un des personnages), alors lisez-les plutôt dans ce sens-là.


Conseil(s) d'accompagnement : dans la famille wheelman qu'a la poisse, et sur un scénario de départ très proche, un court roman de toute beauté, dans la pure tradition du roman noir : Drive de James Sallis.


A toute allure / Duane Swierczynski (The Wheelman, 2005, trad. de l'américain par Sophie Aslanides. Rivages/Noir, 2011)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

holden 19/05/2011 09:00


f cpnmme le f que je connais


jeanjean 19/05/2011 14:23



??!
artifouille quand tu bacules. ;-)



Frédéric 19/05/2011 08:59


Malgré un nom difficile à orthographier, cet auteur vaut le détour. J'ai lu les deux bouquins que tu m'as gentiment prêtés et les deux sont très bons, à mon goût. Des histoires abracadabrantesques,
un rythme soutenu, bref, de la bonne came ! Merci donc. F.


jeanjean 19/05/2011 14:21



De rien, et content que ça t'ai plu. Il en a écrit d'autres, y a plus qu'à espérer que Rivages poursuive les traductions. @+



holden 23/03/2011 08:07


le winslow
chapitre 1
fuck you
ca a l'air de la balle

quand a blode fait chier l'ordre de la parution


jeanjean 23/03/2011 10:46



j'ai lu que le premier chapitre du coup, et suis allé me faire voir ailleurs...



Ber 22/03/2011 20:53


me voilà intéressé....je note cet auteur dans mes petits papiers....


Ber


jeanjean 22/03/2011 23:13



Bien fichu, de quoi passer un bon moment. @+



cynic63 22/03/2011 18:07


"A poil dans un sac à viande"???? Nom de Dieu, ça promet. Je vais donc les lire dans l'ordre que tu conseilles...quand j'aurai tombé le dernier Winslow d'abord


jeanjean 22/03/2011 23:12



ça dépote, tu verras. Le Winslow m'attend.



Rechercher