Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 00:00

Paru en 2006 chez un petit éditeur, Court, noir, sans sucre avait bénéficié d'un joli bouche-à-oreille, notamment parmi les amateurs de nouvelles. Devenu introuvable, il a été réédité début 2010 par les éditions Quadrature, augmenté de deux textes inédits.


Court, noir, sans sucreQuinze nouvelles, quinze contes de la folie ordinaire, racontés à mi-voix, sourdine et timbre clair. Un univers à la fois familier et parrallèle, comme des instants et des images glissant sur nos rétines mais qu'Emmanuelle Urien aurait, elle, réussi à fixer.
L'existence banale de gens ordinaires. Des femmes, pour la plupart. Solitaires, délaissées, isolées. Confrontées à la maladie, à la mort. La chute est souvent brutale, soudaine et définitive. Le titre annonce la couleur.


Court, noir, sans sucre...
Quinze parfums, à chaque fois un goût différent et néanmoins voisin. Vous connaissez ces dosettes de café qui font fureur depuis quelques années, offrant quantité de variétés ? Idem ici. Qu'est-ce que je vous sert ? Tendre, macabre, comique, cruel, pathétique, grinçant ? Un mélange ?

... corsé.
On se frotte le cou après Jardin secret, on a la gorge serrée avec La place du mort, gorge déployée à la fin de Tristesse limitée, râclée avec La mer à boire, on déglutit avec Assistance technique ou au bout du Chemin à l'envers...


Des histoires, destins brefs ou morceaux de vie, tissées à petites touches. Avec ironie, pudeur, finesse, affection, ainsi qu'une certaine distance, ou plutôt un petit saut de côté qui modifie d'un coup toute la perspective.

De chaque phrase découle la suivante, une cascade de mots où chacun prend sa place, sans que jamais la concision ne filtre les émotions. Une écriture à la fois sobre, élégante, imagée, et même, non dénuée de grâce. 
 
 


Conseil(s) d'acompagnement : on pense aux nouvelles d'Annie Saumont, C'est rien ça va passer, Moi les enfants j'aime pas tellement ou... Noir comme d'habitude.


Court, noir, sans sucre / Emmanuelle Urien (L'Etre minuscule, 2005 ; rééd. Quadrature, 2010)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Allie 09/01/2011 15:34


J'ai un autre titre du même auteur qui m'attend! Je suis curieuse de le découvrir!


jeanjean 09/01/2011 22:23



Je ne devrais pas tarder non plus à en lire d'autres. C'est d'abord une novelliste, mais elle a aussi écrit un roman. @+



Oncle Paul 08/01/2011 14:58


Je note car moi aussi j'aime bien les nouvelles


jeanjean 08/01/2011 19:48



Alors tu peux y aller les yeux fermés. @+



Alex 07/01/2011 22:19


J'achète !( va falloir que je me m'habitue aux nouvelles cette année )


jeanjean 08/01/2011 09:37



C'est vrai qu'avec ces p'tites "choses" le temps à tendance à sacrément se rétracter...



Rechercher