Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 00:00

Auteure de plusieurs romans, nouvelles, albums jeunesse, Sylvie Rouch a notamment reçu le Prix Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2007 pour Corps-morts. Un second couteau du polar hexagonal ? Mmmh, bien aiguisé quand même... Il n'y a qu'à lire son dernier roman.


Décembre blancEn cette fin d'année 2009, alors qu'une vague de froid et de neige recouvre la capitale, Simon Bedecker et son équipe, membres d'une cellule anti-terroriste, enquêtent sur plusieurs cas d'agression particulièrement violents : ces derniers mois, des motards ont attaqué à l'acide trois femmes, en plein Paris. Ces actions ont été revendiquées, via les journaux, par un groupe baptisé "les brigades d'Allah", inconnu jusque-là.

La dernière victime en date, Tania Achaoui, travaille pour Bakélite, un journal d'investigation qui traîte avant tout des violences et injustices faites aux femmes. Peut-être une piste de ce côté-là. A moins qu'il ne faille creuser du côté de son frère Jamel, au casier chargé et aux curieuses accointances avec des individus suspectés d'appartenir à des organisations terroristes.

Tandis que s'installe un climat d'islamophobie rampante et que ses chefs lui demandent instamment de dégoter un suspect - musulman si possible -, Baedeker tâtonne, interroge, fouille la vie des témoins. Pour certains de ses collègues, la méthode utilisée par les agresseurs ne colle pas avec celles des islamistes radicaux, et peut-être faudrait-il aussi chercher du côté de l'extrême-droite et des mouvements néo-nazis. 



Plutôt que de s'apesantir sur les procédures policières, Sylvie Rouch, tout en subtilité, se concentre sur les liens et les rapports qu'entretiennent les personnages - journalistes engagées, flic macho ou à la dérive, hommes violents, ancien délinquant... Intéressant de voir comment des liens se tissent entre tous ces protagonistes d'origine/de sensibilité/de milieu très divers.

Mention spéciale à Bedecker, la cinquantaine lasse, marqué par "l'accident" brutal survenu cinq ans plus tôt dans sa vie, et à Réjane Anderson, féministe résolue au caractère bien trempé.
Les reverra-t-on dans un prochain roman ? Ce serait une bonne idée.


De belles études de caractères, une intrigue bien échafaudée ainsi qu'une intéressante mise en perspective d'après un brûlant sujet d'actualité, font de Décembre blanc un polar de bonne facture et très agréable à lire.


Décembre blanc / Sylvie Rouch (P. Galodé, 2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Paul Maugendre 15/11/2010 15:56


Depuis que nous correspondons par blogs interposés, je dirai même mieux "de clavier à écran" !
A bientôt pour d'autres aventures !


jeanjean 15/11/2010 20:09



oui, on peut le dire comme ça ! @+



Paul Maugendre 15/11/2010 14:41


Bonjour
J'aime bien ce qu'édite Pascal Galodé, qui fut dans le temps le patron des éditions Méréal. Quant à Sylvie Rouch, j'aime bien aussi, pour des raisons de lecture et d'autres qui figurent dans ma
chronique
Amitiés


jeanjean 15/11/2010 15:27



j'ai vu ça. Un petit bouche-à-oreilles pour ce bouquin, ce serait pas mal... A bientôt.



Michel 13/11/2010 17:01


Je ne connais pas cette auteure, mais voilà un petit éditeur qui fait du très bon travail


jeanjean 13/11/2010 17:41



Je crois qu'il est basé à St-Malo, et qu'il commence à avoir un catalogue polar assez intéressant, même si je n'en ai lu que quelques-uns.



alain 13/11/2010 16:43


J'avais beaucoup aimé "corps morts" paru il y a quelques années.. Sylvie sera à Lamballe la semaine prochaine..


jeanjean 13/11/2010 17:40



... et à Paris ce week-end d'après le programme de "Paris Noir".
Bon festival de Lamballe ! Pas pu venir cette année, mais j'essaierai d'être là l'année prochaine. @+



Rechercher