Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 00:00

10 ans déjà qu'est paru le dernier roman d'Hugues Pagan, Dernière station avant l'autoroute, point d'orgue d'une oeuvre - une dizaine de romans - d'une extrême noirceur. Des histoires de flics au bout du rouleau, le plus souvent (et bien avant les films d'Olivier Marchal), des récits au réalisme cru, racontés par un ancien de la maison qui y a sûrement mis beaucoup de lui-même.

10 ans plus tard, donc, voilà la version bande dessinée, chez Casterman/Rivages. Daeninckx au scénario, Mako aux pinceaux : on fait pire.


Dernière station...Pour commencer : oubliez la 4ème de couv.. La mort d'un sénateur - et les affaires politicardes qui vont avec - n'est pas du tout le noeud du récit, elle passe au second plan, devient un simple point de fuite dans un paysage dévasté que traverse une longue procession de morts et de fantômes.


Pas d'enquête, une errance plutôt, suivie d'une fulgurante descente aux enfers. Celle d'un flic revenu de tout, écoeuré, un flic sans nom, un flic de nuit au sommeil agité, hanté par le visage d'une "petite gosse dans sa putain de bâche plastique".

Meurtres, carnages, cauchemars... Des scènes atroces, toutes les nuits, depuis trop longtemps. Fatigue, délabrement psychique, déchéance. Aucun refuge. Même la maison poulaga est branlante : ripoux, alcoolos, frais émoulus pistonnés, basses manoeuvres. 
Le bonhomme plonge. Il ne vient pas de lâcher prise, non, il est déjà en chute libre. Et la question n'est pas tant de savoir comment il en est arrivé là, mais à quel moment il va toucher le fond. 


Une fois lancé, impossible si j'ose dire de descendre avant la dernière station, grâce au dessin de Mako notamment, saisissant de réalisme (Tiens, reculez un peu... encore un peu, et observez la couverture. Moi, je me suis fait avoir...), au trait sombre, aux tons froids - réhaussés ça et là par du rouge-sang ou du rouge-pompier... Les ciels noirs (le récit se déroule presque exclusivement la nuit) ou plombés dans le meilleur des cas, renforcent encore cette sensation de nager en pleines ténèbres.


Vous l'aurez compris, c'est du noir, du très noir. Âmes sensibles s'abstenir. Pas d'espoir, pas de lumière, à peine une éclaircie fugace. Et à la fin... à la fin, vous verrez par vous-mêmes.

Au final, Mako et Daeninckx signent une superbe BD, une de plus dans cette collection.

E
t pour en savoir plus sur Hugues Pagan, sa vie-son oeuvre, allez donc faire un tour par , un nouvel endroit sympa où on parle polar, et de manière approfondie.


Dernière station planche

Dernière station avant l'autoroute / dessin Mako (et couleurs Domnok), scénario Daeninckx, d'après le roman d'Hugues Pagan (Rivages/Casterman/Noir, 2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarabulles
commenter cet article

commentaires

heptanes fraxion 05/09/2010 17:20


j'ai le cou tout musclé à force d'opiner !


jeanjean 05/09/2010 20:23



Gaffe aux cervicales !!



alain 29/08/2010 21:26


Sans doute pour ça qu'il est le plus beau..


jeanjean 29/08/2010 22:41



C'est vrai.
@+



alain 29/08/2010 12:15


J'avais adoré ce très beau roman de Hugues Pagan. Le plus beau, je trouve..


jeanjean 29/08/2010 18:31



...et peut-être le plus sombre.



Jérôme Jukal 28/08/2010 17:43


Décidément, ça donne envie...
Et merci pour la petite citation !


jeanjean 28/08/2010 17:55



Je me doutais que ça te mettrait l'eau à la bouche... @+



Rechercher