Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 10:20

"Avis à vous, chers touristes !
Pour un séjour de détente et de relaxation, choisissez Evian. Ville d'eaux. Sa source réputée, son lac tranquille, ses cures bienfaisantes, son casino... et son tueur en série. venez crever en toute quiétude, on s'occupe du reste. Grand choix de messes possible, avec prélat, ou sans, obole comprise, autopsie garantie, inhumation, incinération...
Evian, c'est le paradis qui vous tend les bras !"


nullLe lac des singes, second roman de Marcus Malte - paru au Fleuve noir en 1997 et épuisé - vient d'être réédité en Folio policier.
On y retrouve le personnage de Mister - déjà présent dans Le doigt d'Horace -, pianiste de jazz, 1.90m pour 90kg, sensibilité à fleur de peau d'ébène.

Et ç
a commence par la fin : Mister est assis sur un tabouret au sous-sol d'un commissariat. "Je considère que votre aide nous a été précieuse" lui dit le flic. On comprend que l'enquête est bouclée et qu'un homme s'est suicidé. Un homme qui a laissé derrière lui des milliers de bandes, ça faisait trente ans qu'il enregistrait sa détresse et ses délires. Play.

Flash-back. Mister, appelé en rescousse par son pote Baptiste dit Le Gros, pour remplacer au pied levé le pianiste du groupe. Un quartet au Casino Royal d'Evian-les-Bains, jazz pépère pour mémères aux manchots, 1200 balles par jour, nourri, logé. Mister est ok.
Arrivé à Evian, il ne tarde pas à rencontrer le commissaire Jabron, qui enquête sur une série de meurtres. Depuis le début de l'été, quatre hommes ont été exécutés, une balle en plein front tirée par un fusil artisanal. (Seul) point commun : ils venaient de s'en mettre plein les poches au Casino. Sinon ? Rien. le commissaire pédale, le préfet s'impatiente, les super-flics parisiens vont bientôt débarquer.


Et Marcus ? Il joue tous les soirs, s'éclate, répète ses gammes, fait quelques rencontres : un taxi fantasque, un prestidigidateur inquiétant, un mélomane mélancolique, un portier imperturbable. Autant de personnages équivoques qui pourraient chacun être le tueur.
Dans une atmosphère moite, alourdie encore par la chaleur estivale, le pianiste est entraîné malgré lui dans cette affaire. Le Gros l'avait pourtant prévenu : "C'est là qu'elle est ta place [derrière le demi-queue Steinway], cherche pas ailleurs".


Le tueur s'enfonce dans sa névrose, Marcus dans l'inquiétude, Jabron dans la neurasthénie. Jusqu'à la lie. Jusqu'à ce que que Marcus se retrouve assis sur un tabouret au sous-sol d'un commissariat, à écouter se dérouler le récit triste et halluciné d'un assassin.
Entretemps, on aura eu droit à des histoires d'argent facile et d'abandon, de temps passé et de cygnes enfouis, à quelques belles pages sur le jazz et même à une scène de chasse à la souris !


Même si Le lac des singes n'est pas aussi abouti, aussi ciselé que Garden of love (du temps a passé, et Malte s'est bonifié), on y retrouve cette ambiance singulière, à la fois éthérée, onirique, inquiétante. Et cette plume, parmi les plus belles du polar français.


Le lac des singes /
Marcus Malte (Fleuve noir, 1997, rééd. Folio policier, 2009)
 


Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Clément 20/01/2010 19:25


Je reviens ici Jeanjean vu que je l'ai finalement reçu en service de presse il y a deux semaines...(accompagné de deux Ken Bruen)
Je n'ai toujours pas lu Garden of Love mais ce sera un passage obligé de mon année 2010.
Je viens de me prendre une grosse claque avec ce lac des singes, une vraie perle! Quelle belle écriture de Marcus Malte!
Par contre je trouve qu'il y a un fossé énorme entre le doigt d'Horace et ce livre-là... pourtant ils ont été écrits avec seulement un an d'intervalle!


jeanjean 20/01/2010 22:28


Garden of love est encore meilleur tu verras, absolument somptueux. Je n'ai pas lu Le doigt d'Horace, peut-être à l'occasion.

Hâte de voir aussi ce que va donner le prochain Bruen...



cynic63 16/11/2009 11:27


J'avais bien, voire beaucoup, aimé le "Doigt d'Horace". Et je compte bine poursuivre avec Marcus Malte.


jeanjean 16/11/2009 13:02


Un bon choix, alors bonne lecture ! @+


bene 15/11/2009 14:59


je suis d'accord avec toi: il n'est pas aussi aboutit que Garden of Love. Pourtant, il est quand même très bon et pour ceux qui aime ou adore Malte, ça reste génial!


jeanjean 15/11/2009 15:34



Comme tu dis, il plaira aux inconditionnels, et il peut aussi être un bon choix pour ceux qui ne connaissent pas les romans de Marcus Malte. Ou peut-être des
nouvelles, à moins d'y aller tout de suite avec Garden of love, pourquoi pas.



Emeraude 15/11/2009 11:24


oui j'ai vécu une grande histoire d'amour avec le lac lément !! :-)


cathe 14/11/2009 18:43


Je viens de me l'acheter donc je lis ton billet en diagonale... J'y reviendrai après ;-)


jeanjean 14/11/2009 23:24


J'irai voir ce que tu en as pensé. Bonne lecture !


Rechercher