Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 00:00
Avant de mourir trop tôt, avant de devenir une grande plume du polar, avant d'enseigner, Thierry Jonquet travaillait en milieu hospitalier - comme ergothérapeute -, un matériau tout trouvé pour écrire son premier roman, Le bal des débris. 

On connait surtout le Jonquet très sombre (Moloch, Mygale...), mais il y a aussi le Jonquet qui pétille, qui décape à l'humour noir, qui encaustique au sarcastique. Celui de La Bête et la belle ou du Bal des débris, justement. On patauge toujours dans le purin, mais avec le sourire...


Bal des débrisQuatre ans déjà que Fredo bosse à l'hospice, traîne-savate et pousse-chariots, à promener les vieillards entre la rééduc' et le plumard. Des malades, des séniles, des laissés-pour-compte, des presque-mort. Heureusement qu'il a sa Jeannine à la maison, même si elle lui bourre le mou avec son syndicat, ses tracts et sa fête de l'Huma. Les jours passent, gris, dans cette banlieue sud et grise.

Jusqu'au jour où un certain Alphonse Lecointre est hospitalisé dans le service. Pas gâteux l'ancien ! Lui a gardé les idées claires, et quelques restes de l'époque costard croisé - tractions avant...
Loin d'avoir raccroché les béquilles, il tenterait bien encore un coup. Le vieux truand et le jeune Fredo, copains comme cochons, guettent l'opportunité, qui ne tarde pas
à venir : une veuve septuagénaire pleine aux as et entourée de vigiles. Pas facile de l'approcher, à moins de...

A moins de profiter de la petite sauterie organisée par le directeur : un bal masqué.
"Comment ? Est-ce possible ? Des masques de Zorro pour cacher les pustules ? Des escarpins cendrillonesques sur les pieds-bots ? Des confettis sur les crânes chauves ? De la barbe à papa en garniture de dentier ? Du champagne plein les penilex ? De la guimauve dans les zonas ? Du caviar dégoulinant sur les herpès ? Tchin-tchin, à coup de prothèses ? (...) Du flonflon pour les moignons ? Du sylvaner pour les cancers ? Du charleston pour Parkinson ?".

Evidemment, rien ne va se passer comme prévu pour nos deux zouaves et... et je vous laisse découvrir ça vous-même.


Et goûter la féroce ironie de Jonquet, qui lève le voile sur ce grand cirque gériatrique, et un système qui infantilise, qui humilie des gens enfermés dans des mouroirs puant la mort, l'abandon et la détresse... A côté, tout n'est que turpitudes, bassesses, hypocrisie, jalousies de bureau, p'tits chefs mesquins... 

Le bal des débris, c'est aussi le bal des faux-culs : les bonnes âmes, les grenouilles de bénitier, les psys, ceux qu'ont des beaux discours plein la bouche mais les mains bien propres. Tous ceux qui "sont prêts à venir faire les andouilles avec les vieux, devant la télé régionale, histoire de se caresser l'intellect, de se caresser le nombril, de se masturber la glande à pitié, afin que repose en paix (...) la purée gélatineuse qui leur fait office de Conscience."

Le spectacle est affligeant mais comme c'est Jonquet qui présente, on rit quand même. Jaune le plus souvent.

Un petit roman, pour un grand coup de poing dans la gueule de la bêtise et de l'indécence.


Le bal des débris / Thierry Jonquet (Fleuve noir, 1984 ; rééd. Points Roman noir, 2010)

PS : en mars paraîtront quatre de ses romans réunis en un volume, chez Omnibus. On en reparlera.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Marie-Chameau 31/03/2010 09:36


Cela fait plaisir de te retrouver, mon cher Jeanjean, avec toute ta verve. Quand en écris-tu un, de polar.


jeanjean 31/03/2010 12:35



salut à toi ! disons que ça me suffit d'en lire et d'en parler, pour l'instant !



coltrane 26/01/2010 12:14


C'est justement le premier Jonquet que j'ai lu il y a un bout de temps. Après j'ai lu Memoires en Cage (aucun souvenir). Ensuite il y a eu les Orpailleurs puis Moloch (grandioses !).
Et j'ai dans ma PAL Ad Vitam Aeternam que je lirais en forme d'hommage à un de nos grands auteurs de polars qui dans ses livres ne "se la jouait pas" !


jeanjean 26/01/2010 17:34


Pas lu non plus Ad Vitam Aeternam, mais je me suis promis de lire Rouge est la vie un de ces jours.
Essaye donc La Bête et la belle si tu ne l'as pas déjà lu, c'est absolument bluffant !


Hannibal le lecteur 25/01/2010 22:48


Pas lu de Jonquet depuis qu'il est parti mais j'avais mis celui-ci en tête de mes futures lectures de Jonquet.
J'ai aimé tout ce que j'ai lu de lui à savoir Mygale, La bête et la belle, La vie de ma mère, Les orpailleurs, que des bouquins à conseiller.
Intrigué, j'ai fait ma petite enquête concernant l'omnibus. Les quatre romans seront : Les orpailleurs, Moloch, Mygale et La bête et la belle. Que du bon en somme !


jeanjean 26/01/2010 10:57



Que du bon, en effet. Perso, mon préféré reste peut-être La Bête et la belle, le côté affreux, sale et méchant, et la fin aussi, qui m'a laissé
pantois...



Emeraude 25/01/2010 22:40


ah, le omnibus est une bonne nouvelle ! j'ai lu "mygale" à sa mort (oui j'ai fait comme tout le monde) et depuis, j'ai toujours eu autre chose à lire ! Du 4 en un, ça me plaît :-)


jeanjean 26/01/2010 10:55


une réédition bienvenue, oui. Et comme le précise Hannibal plus bas, elle regroupe 4 romans, une excellente entrée en matière pouur (re)découvrir cet auteur. @+


alain 25/01/2010 21:09


Je l'ai lu il y a longtemps. Un grand écrivain.


jeanjean 26/01/2010 10:52


Oui, à lire et à relire.


Rechercher