Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 00:00

Quand je l'avais rencontré fin 2008, après la parution de Tranchecaille, Patrick Pécherot m'avait parlé d'une nouvelle et d'un ouvrage collectif à paraître... aux Etats-Unis. Je n'y avais plus repensé jusqu'à ce que je vois ce titre, Paris Noir, maintenant disponible chez nous donc, et publié chez Asphalte, toute nouvelle maison d'édition tournée vers les cultures urbaines.

C'est Aurélien Masson, actuel directeur de la Série Noire, qui s'était chargé de cette anthologie à l'époque, sur la demande d'un petit éditeur américain. Voilà comment il voyait les choses :
"Paris Noir a été conçu comme une auberge espagnole. L'envie était de mélanger les genres, de faire se côtoyer des pointures du roman noir avec des auteurs classiques (...). De faire cohabiter dans un même livre des raconteurs d'histoires et des ciseleurs de mots."

Casting complet, et par ordre d'apparition : Marc Villard, Chantal Pelletier, Salim Bachi, Jérôme Leroy, Laurent Marin, Christophe Mercier, Jean-Bernard Pouy, Dominique Mainard, Didier Daeninckx, Patrick Pécherot, DOA et Hervé Prudon.


Paris NoirDouze façons de voir le monde et d'arpenter Paris, des Halles aux Grands Boulevards, de la place des Vosges à la Gare du Nord, de Montorgueil au Marais, de Belleville aux Batignolles... En long, en large et surtout en travers.

On croisera des garçons de café jouant aux détectives, un chinois malchanceux, des truands de divers calibres, un drôle de journaliste, des tueurs à gages, un apprenti-écrivain, une starlette aux rêves brisés, et bien d'autres silhouettes dans cette Ville-lumière déclinante.
On a remplacé les lampions de la fête par de vulgaires néons. Paris est tragique, comme dirait l'autre.


Vous aurez vos histoires préférées, je vous donne les miennes :

Berthet s'en va de Jérôme Leroy, entre hautes sphères et basses oeuvres, dans une veine proche de Dominique Manotti.

Celle de ce pauvre vieux atteint d'Alzheimer racontée par Patrick Pécherot, qui nous renvoie au Paris Occupé. Pas toujours bon de travailler sa mémoire...

Celle de cette môme dans La vie en rose par Dominique Mainard. Une gueule d'ange et une voix de velours, mais ce sera Pigalle au lieu de l'Olympia.

Et celle imaginée par DOA. Un témoin répond aux questions des flics. Des tueurs russes, un mannequin, un magot. Et une belle chute. 

 


Voilà un chouette recueil de nouvelles et une belle entrée en matière pour Asphalte. Le livre est bien fait, ce qui ne gâche rien : un format intéressant, une prise en mains agréable, une couverture aux couleurs chaudes et au graphisme soigné (qui me rappelle un peu l'eshétique blaxploitation, d'ailleurs). 
Sur le même principe que Paris Noir suivront bientôt Los Angeles et Londres.


Paris Noir / collectif ; introduction d'Aurélien Masson (Paris Noir, 2008, Akashic Books. Asphalte, 2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Michel Duranton 19/08/2010 14:10


Hello Bonjour,
Je vais me précipiter chez mon libraire favori, et voir également ce qu'il en pense. Mais sans être toujours d'accord avec vous, je vous rejoins bien souvent sur nombre d'auteurs et d'ouvrages.
Juste un petit détail très trivial, mais qui compte : pourquoi ne jamais mentionner les prix des livres ? Même retraité, je consacre un certain budget à mes lectures, mais moindrement qu'autrefois
(pas besoin de vous faire un dessin). C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles je fréquente assidûment la médiathèque de ma ville. Merci encore pour vos chroniques et critiques.
Michel D


jeanjean 19/08/2010 17:46



Bonjour Michel,
merci pour ton mot. Sur la question d'indiquer le prix, je comprends ton point de vue et j'y avais pensé un moment, avant de me dire que les grands formats tournent
tous autour de 20€ et les poches à 6-8€. Mais je garde ça en tête... Et comme tu dis, il reste heureusement les médiathèques !
A bientôt.



Gwenaelle 19/08/2010 12:34


Très séduisant... et les nouvelles policières ou noires ne courent pas les rues. Alors je le note et suis déjà curieuse de voir les ouvrages suivants sur LA et Londres...


jeanjean 19/08/2010 17:42



C'est vrai que c'est le roman qui tient la corde, mais on en voit quand même passer de temps en temps, et de grands auteurs s'y sont collés aussi.
Bonne lecture avec ce Paris Noir en tout cas...



Pierre FAVEROLLE 19/08/2010 11:59


Salut Jeanjean,
N'aimant pas les nouvelles, ja vais faire l'impasse. Mais mon pote chez qui j'ai pris l'apero mardi a adoré. Et en plus, ils vont sortir d'autres villes à la rentrée (Londres et L.A.). Il les a lus
et n'a pas arrêté de m'en parler ... entre autres !


jeanjean 19/08/2010 17:40



Toi pas aimer les nouvelles ? Dommage, on trouve vraiment de p'tits bijoux dans cette forme. Peut-être que t'es pas tombé sur les bonnes ! ;-) @+



Rechercher