Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 00:00
A l'occasion de leurs quarante ans d'existence, les éditions Glénat/Vents d'Ouest proposent 40 albums estampillés "40 ans, 40 découvertes", parmi lesquels des nouveautés comme Sous son regard de Marc Malès.

Le "noir" occupe une bonne place dans sa palette, comme en témoignent, entre autres, un Hammett, d'après un scénario de Jean Dufaux, le très beau L'autre laideur, l'autre folie paru en 2004, ou encore ce nouvel album.


Sous son regardAnnées 50. Une petite ville, quelque part aux Etats-Unis. C'est là que débarque l'inspecteur Jack Barton, pour y retrouver un homme qu'il a arrêté vingt ans auparavant. Après toutes ces années, on vient de lui refiler un détail sur l'affaire. Un détail qui l'éclaire sous un nouveau jour, un détail qui le taraude, qui l'obsède, qui contredit sa représentation du monde.
Il n'a qu'une question à poser à Frank Foster, et il a besoin d'une réponse.

Dans les années 30, Frank faisait partie d'un gang de braqueurs de banques. Le dernier coup a mal tourné, un caissier est mort et son frère cadet a été abattu par la police.
Il a purgé une peine de vingt ans, puis s'est rangé des voitures. Et plus encore : l'ex-gangster est devenu un croyant fervent. Et un citoyen respecté et apprécié de tous, toujours prompt aider son prochain et à tendre l'autre joue.

Une femme, deux enfants, un job chez l'épicier du coin et le dimanche à l'église. Affable, vertueux, charitable. 
Le flic, d'abord surpris par la nouvelle personnalité du bonhomme, déboule dans cette vie réglée comme du papier à musique bible, à peu près comme un éléphant dans un jeu de quilles.
Mais si Foster a fait une croix sur le passé, Barton, lui, est bien décidé à le ressusciter. 



En mettant en scène deux hommes que tout oppose et en jouant de leurs antagonismes, Malès s'évertue à brouiller les pistes entre les figures du Bien et du Mal, à inverser les rôles entre le bon et le méchant. 
Entre un ex-taulard transformé en candidat à la sainteté, un type bien propre sur lui, toujours une Bible dans les mains et un verset à la bouche. Et un pêcheur en puissance, un flic acâriatre et vulgaire qui feuillette des revues porno et se saoule la gueule à la moindre occasion.

Mais, et c'est là que le bât blesse à mon sens, c'est qu'au bout du compte, il y a quand même UN méchant et UN gentil dans cette histoire, ce qui me fait dire que les personnages obéissent à certains archétypes et que la réalité est finalement conforme aux apparences.

Si je regrette ce manque de nuances, j'ai apprécié par contre le dessin très contrasté : un graphisme - N&B très prononcé, trait plutôt gras et grande variation de plans -, qui confère à cet album une ambiance rappelant celle des films noirs américains des années 50.


Bref, j'aurais aimé que le propos soit plus nuancé que le graphisme, et je reste plutôt dubitatif quant au résultat final, bien qu'on ait là un travail particulièrement soigné, auquel d'ailleurs je n'ai pas grand-chose à reprocher, si ce n'est ce nappage de bons sentiments sur un polar que j'aurais souhaité plus âpre.

Cela dit, peut-être que le côté "Jésus est ton sauveur" a réveillé l'anti-clérical primaire qui sommeille en moi !

En tout cas, si vous avez un avis différent, n'hésitez pas...


Planche Sous son regard




Sous son regard / Marc Malès (Vents d'Ouest, 2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarabulles
commenter cet article

commentaires

Alex 24/12/2009 10:08


Je remet le célèbre gonze ( je ne me souvenais plus qu'il possédait double casquette - écrivain/réalisateur ) ! Il a d'ailleurs échappé à la guillotine à l'époque.

Alors oui, tu as raison, je fais me procurer vite fait "le trou" et autres


Alex 23/12/2009 17:53


C'est effectivement "Deux hommes dans la ville" de Giovanni !
Il a écrit des polars avant ? Je vais allez zyeuter de ce pas !


jeanjean 24/12/2009 09:06


Oui, il a écrit pas mal de polars, Le trou, La scoumoune, Le deuxième souffle (qui a donné un très bon film, gangsters à l'ancienne et
Cie...). C'est aussi un repris de justice, plus de 10 ans de prison, le Milieu parisien...
Toi qui a aimé Les louchetracs et Simonin, tu peux y aller les yeux fermés.


Alex 23/12/2009 15:36


Je l'ai parcourue ce matin chez mon libraire de bastoche...

Vraiment pas convaincu par le graphisme ( la couv' est mal maîtrisée par exemple, comparée au contenu... ).
La narration est peut-être plus fluide et sympa...

Le thème me rappelle un film avec Delon, Gabin et Michel Bouquet dans le rôle du flic opiniâtre qui harcèle l'ancien détenu rangé des camions ( je ne me souviens plus du titre de cet excellent film
).


jeanjean 23/12/2009 17:43


Je crois qu'il s'agit de Deux hommes dans la ville de José Giovanni, qui a d'ailleurs écrit quelques bons polars avant de passer derrière la caméra.


Melanie 14/12/2009 14:57


J'ai découvert un nouvel auteur, une Américaine qui définit ses mystères, les enquêtes Aimée Leduc, à Paris. Ils sont un nouveau prendre la Léo Malet et j'ai lu Assassiner dans le Marais, vient de
paraître en Novembre. Un nouveau regard sur le côté sombre de la ville de lumière. Le livre a été nominé pour plusieurs récompenses mystère et je peux voir pourquoi. J'ai adoré ça. Assassiner son
autre livre dans le Sentier est sorti l'an dernier en français. Avez-vous revu ses livres?


jeanjean 15/12/2009 17:24



Non, je ne connais pas du tout ces romans (signés Cara Black, un pseudo certainement...) mais je regarderai ça à l'occasion, merci du conseil.



Rechercher