Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 10:37

"Quand on grandit quelque part, surtout si on a une enfance heureuse, on reste aveugle à un certain nombre de choses affreuses qui grouillent sous la surface comme des asticots affamés dans une charogne pourrissante. Et pourtant, ces horreurs sont bien là. Parfois, il faut creuser un peu pour les découvrir, ou incliner la tête selon un certain angle. Et, oui, elles sont là, à pulluler — les chantages, les mutilations et les meurtres, par exemple. Et je suis bien placé pour assurer que c’est la vérité."


Après les très sombres Coeurs déchiquetés et Dans les limbes, j'avais besoin d'un peu de légèreté et d'humour. Un bouquin de Joe Lansdale, par exemple. Ça tombe bien, y en a un qui m'avait échappé à sa sortie en début d'année : Vierge de cuir. Tout un programme...


Du sang dans la sciure se déroulait dans l'East Texas dans les années 30 et racontait l'histoire de Sunset, femme-shérif de Camp Rapture. Quelques décennies plus tard, son petit-fils
Cason Stalter (aucun véritable lien entre les deux romans, c'est juste un clin d'oeil) vient de rentrer au bercail la queue entre les jambes, après avoir frôlé le Pulitzer... et la femme de son patron.
Porté sur la boutanche et incapable de fiche la paix à son ex, Cason n'est pas le mauvais bougre pourtant, seulement du genre obsessionnel. Faut dire que les souvenirs d'Irak n'arrangent rien.

A Camp Rapture, il retrouve ses parents, son frangin - "Mr Réussite" - ainsi qu'un job pour la feuille de chou locale. Pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est quelques tensions raciales à propos de l'édification d'une Eglise dans le quartier Noir, ou l'histoire de cette étudiante au physique de top-model, Caroline Allison, qui s'est volatilisée six mois plus tôt.

Qui sait, quelques papiers bien tournés sur cette disparition pourraient bien le remettre en selle ?
Seulement, attention : quand on creuse faut s'attendre à tomber sur un os. Et Cason va réveiller de sacrés molosses.
Heureusement qu'il a lui aussi son chien de garde en la personne de Booger, un compagnon d'armes à tendance psychopathe au moins aussi dangereux que ceux d'en face, et toujours prompt à sortir un poing, un flingue ou un couteau. Ce qui donnera lieu à quelques scènes assez violentes, parmi d'autres franchement gore...


On ne peut pas dire que l'auteur ménage ses effets ou même qu'il nous surprenne : on distingue les grosses coutures sur son cuir, dont les combinaisons se laissent facilement deviner. Et on assemble sans difficulté les différentes pièces de l'intrigue, un peu comme un puzzle qu'on aurait déjà fait.

Mais ça n'a pas grande importance, puisqu'on n'est pas venu pour les frissons, mais pour la verve de Lansdale, son talent à brosser des personnages (dans tous les sens du terme) en deux coups de pinceau et son indéfectible humour scato-scabreux. Autant d'ingrédients qu'on retrouve ici, et en belle quantité.


Vierge de cuir / Joe R. Lansdale (Leather Maiden, 2008, trad. de l'américain par Bernard Blanc. Ed. du Rocher, coll. Thriller, 2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans amérique du nord
commenter cet article

commentaires

liberto 27/01/2010 08:50


Je trinques à la santé de Mister House, et me passe un coup de Skip James, ou de Leadbelly, le reste attendra que je m'y remette!


Liberty Valence 26/01/2010 20:30


Pauvre de moi, j'écoute jamais les infos...
Les nouvelles sonty bonnes?


jeanjean 26/01/2010 21:14


chômage, séisme, sarko show, racisme ordinaire... tout va bien, quoi... :-( Plutôt me mettre un p'tit album de blues du coup, tiens Son House c'est bien... @+


Liberty Valence 26/01/2010 19:30


Salut! J'écoute du blues et bois des bières, un coctail idéal pour saluer un ami lecteur de Lansdale, je viens de finir un autre vachss, et surfe un coup sur ton blog...


jeanjean 26/01/2010 20:10


Bataille ! J'suis moi-même en train de siroter une bière, par contre c'est plutôt France info en fond sonore... *
Salut ami lecteur ! Et vive Lansdale !


holden 15/12/2009 10:15


pas son meilleur c'est sur
mais cet un auteur au dessus du panier
de préference lire sa serie avec hap et collins
par ailleurs il recommence cette série, un nouveau publié aux etats cet été


jeanjean 15/12/2009 17:25


Un nouveau Hap & Collins, ça c'est une bonne nouvelle ! Avec un peu de chance, on l'aura l'année prochaine en France. @+


Jean-Marc Laherrère 07/12/2009 10:49


Je l'avais vu, et je l'avais laissé passer. Il semblerait que j'ai eu tord.
La question est : quand ? Surtout avec l'avalanche prévue en janvier.


jeanjean 07/12/2009 11:34


Si tu as l'occasion... Un bon Lansdale, mais il a fait bien mieux, quand même.

Et c'est sûr que le programme est chargé en janvier ! Camilleri, Sepulveda, un roman de chez Gallmeister, Winslow, Ellroy bien-sûr... J'en ai déjà reçu certains, et ça promet quelques belles heures
de lecture.
@+


Rechercher