Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 13:24

Dans la revue Livres-hebdo (n°822 du 21/05), vous trouverez le dossier annuel "roman policier". Rien de nouveau sous le soleil mais un article intéressant qui souligne le succès, la richesse et la diversité d'un genre aux frontières mouvantes, l'élargissement du lectorat, la valse des directeurs de collection, le succès pérenne du polar nordique...

L'article donne aussi quelques chiffres :

- "1 roman sur 5 publiés et sur 4 vendus est un roman policier"
- "Selon Ipsos, sur 70,1 millions de romans vendus en un an, 17,4 millions sont des polars, dont plus de 70% en poche". 
- Après 4 ans de progression, la production a enregistré en 2009 une baisse de 4% (1681 titres contre 1749 en 2008). Elle reste quand même à un niveau très élevé.


Vous ne trouverez pas Livres-Hebdo en kiosque (demandez-le à votre libraire ou à votre bibliothécaire) mais Manière de voir/Le Monde diplomatique, si.

La revue publie ce mois-ci un numéro (n°111) entièrement consacré aux "mauvais genres", qu'il s'agisse de musique (le rap, le hard-rock...), de cinéma ou de "littérature de gare", allant de la bande-dessinée à la littérature sentimentale en passant par la SF et le polar, bien-sûr, avec un article de Serge Quadruppani (aussi court qu'instructif) sur le polar italien et les années 70.
Citant Giancarlo de Cataldo, Massimo Carlotto, Loriano Macchiavelli et d'autres, il estime néammoins (tout en se montrant confiant les années à venir) que "s'agissant [spécifiquement] des "années de plomb", on attend encore les auteurs qui sauraient allier la charge de la critique sociale à la puissance de la fresque pour faire percevoir, derrière le vieux fantôme horrifique, l'éternelle jeunesse du rêve d'un autre monde possible." 


Enfin, signalons que le dernier numéro de Lire est consacré au prolifique Frédéric Dard, alias San-Antonio.


Bonnes lectures.

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 19:21

L'auteur de Zulu signe un nouveau roman, Muti, dont l'histoire se déroule au Cap, en Afrique du Sud, et met en scène le lieutenant Saul Dukobe qui doit résoudre le meurtre d'un jeune espoir du football.

Ne le cherchez pas sur les tables des libraires et allumez plutôt votre ordinateur, car ce roman sera à lire sur internet.

Un feuilleton numérique dont chaque épisode sera mis en ligne tous les jours (du 27 mai au 10 juin) à 12h45 sur Le Monde.fr, qui s'est associé avec J'ai Lu pour "produire" ce texte - l'éditeur le publiera d'ailleurs à la fin de l'année.

"Photographies d’Alice Buckley, images du dessinateur de BD Edmond Baudoin, vidéo, musique composée pour chaque épisode, sons de la rue ou de la télévision locale, informations sur les personnages ou les lieux, journal qu’on peut ouvrir, lumière qu’on éteint : Muti utilise toutes les possibilités du numérique et de l’interactivité. Sans oublier les flux RSS qui permettent de suivre en direct les actualités d’Afrique du sud, de Facebook ou de Twitter. Sur ces deux supports s’écrit d’ailleurs une nouvelle histoire, chaque personnage du roman ayant son profil. « Nous avons exploré toutes les possibilités du numérique », commente Joseph Jacquet, qui a dirigé la production." (Livres-Hebdo, 20/05/10)

Si le procédé me laisse perplexe - que devient l'imaginaire du lecteur ? - je suis aussi curieux de voir ce que ça va donner.
Rendez-vous demain à 12h45, pour le premier épisode.

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 00:00

J'aurais bientôt le plaisir d'animer une rencontre avec Jake Lamar, à l'occasion d'un café littéraire. Si vous êtes libres ce jour-là et que le coeur vous en dit, vous êtes évidemment les bienvenus.


                                                La rencontre est prévue le

                                                 
                                             
Vendredi 11 juin à 19h 

                                        à la Médiathèque du Val d’Europe

                  2 place d'Ariane, 77000 Serris (RER A, dir. Marne-la-Vallée)


jake-lamar
Quelques mots sur cet "Américain à Paris" :

Jake Lamar est né en 1961 dans le Bronx. Après des études d’histoire et de littérature américaine à l’université de Harvard, il travaille comme journaliste pendant 6 ans au Times Magazine, avant de se consacrer à l’écriture.


Installé à Paris depuis 1993 (« je pensais rester un an »), il est l’auteur d’un texte autobiographique - Confessions d’un fils modèle, où il évoque la figure de son père ainsi que sa condition d’afro-américain issu de la classe moyenne - et de six romans, dont quatre ont été publiés en France, dans les collections Rivages/Thriller et Rivages/Noir.
Après le magnifique et visionnaire Nous avions un rêve (Grand Prix du Festival de Cognac 2006) et Le Caméléon noir, il signe deux romans « parisiens », Rendez-vous dans le 18ème et Les fantômes de la St-Michel, où il aborde notamment les questions de l’immigration et de l’exil.

Racisme, politique, Histoire, condition des Afro-américains… sont quelques-uns des thèmes abordés dans ses romans. Si on ajoute des intrigues millimétrées et pleines de rebondissements, des personnages bien campés et un sens du dialogue particulièrement aiguisé, on tient avec Jake Lamar l’une des grandes révélations du polar des dix dernières années.


Le site de l’auteur :
http://www.jakelamar.com
Le site de la médiathèque : http://mediatheques.valeurope-san.fr/

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:09

Se vider la tête pendant une semaine, ça fait sacrément du bien ! Peu de lecture, pas d'internet, de blog, et même, durant quelques jours, pas d'eau ni d'électricité, seulement un bon feu de cheminée ! Du rustique, quoi.

Quelques infos, pour reprendre en douceur :


A écouter sur
Mauvais Genres : le très bel entretien avec Hervé Le Corre, l'auteur du magnifique Les coeurs déchiquetés, enregistré à l'occasion de "Quais du polar" à Lyon. 


Relai : sur son blog Carnets Noirs, Morgane dit un mot sur le polar québécois, et nous renvoie vers un choix de romans et de recueils réalisé par un certain Norbert Spehner (suivi d'un bref historique), et consultable ici. De quoi connaître un peu mieux ce polar, d'autant plus qu'il occupe rarement le haut de l'affiche.


Nouvelle collection poche
il y a environ deux mois, je croisais Oliver Gallmeister dans une bibliothèque près de Vannes, où il intervenait. Il avait parlé de son métier, bien-sûr - de sa passion devrais-je dire - de ses goûts, de sa volonté de ne pas trop "grandir" pour continuer à faire de la belle édition et à publier seulement ce qu'il avait envie de publier, sans transiger ni se précipiter...

Il avait aussi dit un mot de sa nouvelle collection au format poche, bien qu'il lui restât encore beaucoup de boulot avant qu'elle voit le jour. On y est : la collection s'appelle Totem et les quatre premiers titres viennent de paraître. Ce sont - et ça vaudra pour les suivants - soit des textes parus précédemment chez le même éditeur (Pete Fromm, Trevanian), soit des textes parus chez d'autres éditeurs (voire épuisés), comme ce p'tit bijou du dénommé Larry Watson, Montana 1948, que je ne saurais trop vous recommander.

Format 18X12, belle maquette (rien d'étonnant vu le travail déjà réalisé par cet éditeur), prix raisonnables (entre 8 et 10€), bref de chouettes petits bouquins pour (re)découvrir de bons auteurs méconnus sans martyriser son porte-monnaie.


A propos de rééditions...
...il y en a d'intéressantes ces temps-ci, à commencer par les textes des regrettés Pascal Garnier et Thierry Jonquet. Chez Folio policier paraît Romans noirs, qui regroupe quatre romans du second (Mygale, Moloch, Les Orpailleurs, La bête et la belle) tandis que les éditions Zulma rééditent en un volume Les insulaires, Trop près du bord et La place du mort. Si vous n'avez jamais lu ni l'un ni l'autre, c'est le moment !

A noter aussi chez Folio : la réédition d'un roman de DOALa ligne de sang, qui était épuisé, ainsi que les parutions en poche de Tranchecaille de Patrick Pécherot, et de Zulu de Caryl Ferey.

 

Enfin, belle initiative des éditions La Manufacture de livres qui rééditent en un volume les trois romans emblématiques d'Albert Simonin : Touchez pas au grisbi, Le cave se rebiffe et Grisbi or not grisbi. Gouaille, argot parigot et truands des années 50 à volonté.

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 12:10

...un billet sur un bon (et volumineux) polar allemand qui se déroule dans le Berlin déluré de 1929.


L'émission Mauvais genres, cette semaine, a reçu l'écrivain américain Tim Willocks, dont les éditions Sonatine viennent d'ailleurs de rééditer L'odeur de la haine sous le titre Green River, une plongée ahurissante dans l'univers carcéral dont je vous parlerai très certainement (disons quand j'aurais trouvé le temps).


Sur son site, Marc Villard a mis en ligne deux interviews (réalisés en 2009 pour l'association Les Habits noirs) : deux dessinateurs en l'occurence Joe Pinelli et Jean-Christophe Chauzy (La guitare de Bo Diddley).


Après Mathieu Bernard, c'est l'écrivain (et photographe) Patrick Bard qui sera au Musée du Quai Branly pour parler du Guatemala, dans le cadre du cycle "Les quatre continents du polar".

Rendez-vous jeudi 29 avril à 19h au Musée du Quai Branly dans le salon de lecture Jacques Kerchache (au RDC).


Le 13ème numéro de la revue Temps noir est paru il y a peu. Au sommaire, notamment : la correspondance de Pierre Very, celle de Jim Thompson, un entretien avec le regretté Thierry Jonquet, "les Premiers français de la Série noire"...


Je vous avais déjà parlé il y a quelque temps du blog des éditions Asphalte (qui vont sortir leurs premiers romans le mois prochain). Les deux "néo-éditrices" continuent d'évoquer les affres et les satisfactions de leur travail (la distribution, l'administratif, l'imprimerie...), la face immergée de l'iceberg en quelque sorte.  

 

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 00:00
Gérard Meudal (traducteur et critique littéraire) signe dans Le Monde (Le Monde des livres spécial Salon du Livre) un court et pertinent article intitulé "les frontières pulvérisées du polar". Ou comment le polar a "contaminé ou, devrait-on dire, enrichi la fiction romanesque dans son ensemble".


Feuilleton...
Sur le site Noir comme polar,
Sébastien Gendron revisite les années 80 à travers les truculentes aventures du DJ Psy King (!), un disquaire parisien détective à ses heures.
Les 2 premiers épisodes sont en ligne, ici et .


Pour les amateurs du genre, l'émission Mauvais genres était consacrée, il y a quelques semaines, au roman policier historique. On peut encore l'écouter en podcast.


Des nombreux festivals polar de France et de Navarre, c'est sûrement le plus important, le plus riche : le festival Quais du polar à Lyon aura lieu du 9 au 11 avril.
Toutes les infos sont sur le
site.

Quais du polar

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 15:06
La fameuse collection créée en 1986 par François Guérif compte environ 800 titres aujourd'hui. Un catalogue exceptionnel et une pléiade d'auteurs de premier plan qu'il serait vain de recenser ici.

François Guérif, justement, vient de dresser une typologie de la collection
, qui ne prend pas en compte la nationalité ou le lieu de naissance de l'auteur, mais "les lieux qui ont façonné, tordu, brisé les destins de ses personnages".
Des grands espaces aux murs des prisons, de l'Ouest américain au "pays des kangourous", des Caraïbes à "l'Allemagne en automne", voici une vingtaine de cartes postales, et de quoi voyager différemment.


Les éditions Rivages ont aussi lancé une opération 2 livres achetés = 1 livre offert (édition hors-commerce), en l'occurence M comme menace, deux nouvelles inédites de David Peace.

M comme menace

Supplice de Tantale littéraire...
L'initiative date de quelque temps déjà mais mérite d'être relayée : une poignée d'amoureux du polar et de Rivages/Noir se sont fixés comme objectif de critiquer TOUS les titres de la collection.
Cette "
tentative d'épuisement d'une collection" est ouverte à tou(te)s, et vous trouverez un mode d'emploi sur le site. Déjà une centaine de critiques sur le forum Noir Bazar.  
Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 00:00
Je viens d'apprendre, un peu interloqué, la mort de Pascal Garnier. La soixantaine à peine dépassée, et quelques petits bijoux de romans au compteur - Comment va la douleur ?, Les Hauts du Bas, Lune captive dans un oeil mort...

J'avais eu l'occasion de croiser le bonhomme au festival Etonnants Voyageurs de St-Malo l'an dernier. Il sortait d'une rencontre - il avait fait marrer toute la salle pendant une heure -, et rejoignait son stand au Salon du livre, on avait discuté un peu sur le chemin.
Plein d'humour, de finesse, de gentillesse. C'est l'impression que je garde de lui et de ces 10 p'tites minutes passées en sa compagnie. Une impression que je dois partager avec beaucoup, beaucoup de gens.

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 00:00

Depuis cette semaine, Télérama propose en vente couplée le magazine + un polar. Soit dit en passant, il fut un temps où Télérama la sainte-nitouche n'aurait même pas adressé un regard à ce vaurien de Polar...
Il faut croire qu'elle s'est encanaillée (ou est-ce le polar qui s'est acheté une conduite ?!), et les temps ont bien changé, comme l'explique... Télérama, dans un (bon) article consacré justement au succès (commercial, d'estime...) du polar.

A 6,20 € le livre (+ 2,30 € pour le magazine), on aurait malgré tout aimé un petit effort... Mais enfin, c'est l'occasion de (re)découvrir quelques jalons du polar.
Et cerise sur le gâteau : les couvertures ont été réalisées par l'illustrateur Miles Hyman.

8 titres (tous issus du catalogue Rivages/Noir) sont prévus et on aura donc dans l'ordre, et jusqu'au 14 avril :
Les morsures de l'aube (Tonino Benacquista), La bête contre les murs (Edward Bunker), J'étais Dora Suarez (Robin Cook), Merci pour le chocolat (Charlotte Armstrong), Les six jours du Condor (James Grady), Rouge est ma couleur (Marc Villard), Scarface (Armitage Trail) et Nighfall (David Goodis).



Les éditions Après la lune avaient beaucoup fait parlé d'elle il y a quelques temps, suite au procès intenté (et perdu, heureusement...) par l'Opus Dei contre la maison et le roman Camino 999 de Catherine Fradier.  
Aujourd'hui, l'écrivain Yasmina Khadra débarque dans la maison créée par Jean-Jacques Reboux, et s'occupera d'une collection dédiée aux littératures du Maghreb.  

La maison d'édition inaugure aussi une nouvelle collection, "l'invitation au noir", avec deux titres à paraître en avril (et notamment des histoires signées Caryl Ferey).



J'ai découvert via le site K-Libre un nouveau blog, "exclusivement consacré aux romans et nouvelles traitant de meurtres en chambre close et autres crimes impossibles." Le blog s'appelle justement Crimes impossibles et il s'agit (pour l'instant ?) d'une base de données. Avis aux amateurs.



Enfin, mais je ne vous apprend rien je pense, avant-hier est sorti sur les écrans Shutter island de Scorsese, tiré du roman de Dennis Lehane. La sortie était prévue pour l'automne dernier, avant d'être repoussée, de quoi aiguiser l'attente des uns et des autres...
Certains d'entre vous l'ont-ils déjà vu ? Qu'en avez-vous pensé ?
Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:00
Vous l'avez peut-être remarqué, cela fait quelques semaines que j'insère, à partir de la couverture du livre (et quand celui-ci est au catalogue) un lien vers le site de la librairie Entre-deux-noirs de Christophe Dupuis, située en Gironde, par ailleurs.

En quelques clics vous pouvez donc commander l'ouvrage. Surtout n'hésitez pas, surtout que j'ai une clause avec Christophe : il doit me céder son fonds de commerce au bout de 495 784 ventes...
Plus sérieusement, c'est simplement une façon de soutenir la librairie indépendante, d'autant plus que vous n'y trouverez pas simplement un catalogue, mais aussi les avis des libraires (une courte critique pour chacun des ouvrages !), de nombreuses interviews ainsi qu'un rayon jeunesse et littérature générale.

Ancien directeur de collection chez Baleine, Christophe a aussi créé l'association
L'Ours polar. En plus de ses activités à la librairie, il assure des formations aux quatre coins de l'hexagone et a des projets en pagaille. 


Une p'tite interview, afin que vous fassiez connaissance avec le bonhomme :

entre-2-noirs-90x728Cette passion du polar, elle a commencé comment ? Tu es tombé dans la "potion magique" quand tu étais petit ?
Yes, c’est lié à mes parents, tous les deux grands lecteurs et qui m’ont refilé leur passion de la littérature et le polar, c’est mon père qui, mordu du genre, me préparait des piles de livres quand j’allais en vacances chez lui “tiens, c’est Pouy, il faut lire“ “tiens, un Daeninckx“…

Comment a démarré l'aventure Entre-deux-noirs ?
Il y a dix ans (1er avril, ça ne s’invente pas) avec 30 000 francs (autant dire rien), des livres d’occasion et des étagères de brocante. J’étais tellement court financièrement qu’on faisait neuf et occasion car je n’avais même pas assez d’argent pour acheter de quoi remplir 15m2 de livres neufs…

"Ici on ne vend que ce qu'on aime". Tu peux développer ?
On nous serine régulièrement que les daubes qu’on vend permettent de vendre des choses plus « pointues », que ça vaut pour la librairie et pour l’édition… moi j’y crois pas de trop (en tous cas pour des petites librairies provinciales comme la mienne) et depuis 10 ans, on ne vend pas Dan Brown et Cie et on réussit à s’en sortir… en gros on a pas de pic de ventes, mais de nombreux titres de qualité qu’on vend bien. Et ça, c’est vrai, j’en suis fier.

Sur le site, tu indiques que "la librairie est à vendre",
tu en es où de ce côté là ?
De bonnes pistes, mais tant que rien n’est signé…

La revue L'Ours polar a fêté dernièrement son 50ème et dernier numéro, tu prévois de passer moins de temps à la librairie... Tu as d'autres projets, toujours concernant le polar ?
Oh oui, des tonnes : voir grandir ma fille, assurer des formations et animations sur le polar, me lancer dans une thèse sur le polar (sur la naissance du roman noir : en gros, comment le contexte social et historique de l’Amérique crée le roman noir et font qu’on passe du roman d’énigme au roman noir), écrire avec un ami [il s'agit de Emeric, alias Duclock, qui s'occupe aussi de l'association Fondu au noir] une série d’essais englobant polar et musique (l’historique du roman noir dans les grands pays à travers les courants musicaux), réaliser une série de documentaires sur le polar avec
Sébastien Gendron, série intitulée "notes sur auteurs et villes" qui s'intéresse aux auteurs ancrant leurs fictions dans un lieu bien précis, sur la relation qu'ils entretiennent avec ce lieu... 
Et j’ai aussi monté une petite structure d’accompagnement auprès des collectivités pour leurs projets d’accompagnement de la librairie indépendante (réflexions sur la passage au numérique, accompagnement pour le développement culturel des centre-villes, cartographie de la librairie indépendante...).

Tu organisais une rencontre avec James Ellroy à Bordeaux il y a peu, non ? Comment ça s'est passé ?
De l’avis du public très bien, vous pouvez aller mater ça
sur le site de Mollat.

J'ai vu que tu offrais même le café dans ta librairie, chouette...
euh, disons qu’on le vend mais comme on est pas commerçant, c’est vrai qu’on l’offre assez régulièrement…
 
Et un p'tit verre de bordeaux, c'est possible ?!
Oui, on offre toujours un coup de rouge quand on a des rencontres avec les auteurs !



Interview réalisée par courriels les 12-13 février 09. 

Repost 0
Published by jeanjean - dans polarenvrac...
commenter cet article

Rechercher