Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 00:00

Les éditions Plon inaugurent une nouvelle collection consacrée au polar : "Noir Rétro". Comme son nom l'indique, il s'agit de rééditer (au rythme d'une parution par mois) des jalons du polar (de langue française) des 50 dernières années. Une façon de (re)découvrir des auteurs parfois oubliés et des textes souvent épuisés.
 
Avec Auguste Le Breton (Du rififi chez les femmes), c'est Brice Pelman (1924-2004) qui coupe le bandeau avec Attention les fauves, un roman publié en 1981 (et récompensé l'année suivante par le Prix Mystère de la critique). Auteur prolifique (une soixantaine de romans, des nouvelles, publiés parfois sous le pseudonyme de Pierre Darcis), il fut le chef de file de la collection Spécial Police du Fleuve Noir et l'une des figures du polar français des années 70.


Attention les fauvesCe matin-là, dans leur maison sur les hauteurs de Nice, les jumeaux Marieke et Patrick, âgés de 11 ans, découvrent le corps de leur mère, allongée sur le lit, à moitié dénudée et la langue "noire comme si elle avait suçé la mine d'un crayon à encre". Ils ferment la porte de la chambre, se dépêchent de s'habiller et vont à l'école.

Effrayés à l'idée d'aller en pension, les deux enfants décident... de ne rien faire. "On dit rien du tout, à personne. On continue comme avant", dit Marieke à son frère. Alors la vie s'organise, plus ou moins, entre les repas sur le pouce, les courses, l'école. Mais la vie n'est pas si simple, bien-sûr, et on ne fait pas disparaître un mort si facilement.

Les gêneurs commencent à se manifester : Mme Josepha la bigote fouineuse du quartier, l'employeur de Doria, une tante acariâtre venue de Paris, et Jourdain, un voisin particulièrement curieux qui n'est autre que le violeur et l'assassin.

Jusqu'où les enfants sont-ils prêts à aller pour protéger leur secret ?

De son côté Jourdain commence à angoisser. Il n'a vu aucune voiture de police, n'a rien entendu aux informations. Il n'y comprend plus rien. L'a t-il vraiment tué ? Où est-elle donc ? Est-ce un piège ? Il n'en peut plus de ces questons sans réponse, il devient cinglé à force de retourner tout ça dans sa tête. Mais quand on s'agite comme ça, on risque fort d'attirer l'attention...



La grande force du récit repose sur ces sentiments contradictoires que les deux gosses éveillent en nous, de l'élan de tendresse au sentiment d'horreur. Ils sont à la fois si vulnérables et si dangereux, ces innocents barbares, ces candides machiavéliques.
Devant leurs efforts et leurs difficultés, on finit même par souhaiter (de manière assez... puérile !) qu'ils tiennent le coup et que leurs stratagèmes ne soient jamais découverts, d'autant plus que les adultes qui les entourent ne sont pas franchement reluisants et ne donnent guère envie de grandir...

Inspiré d'un fait divers, ce roman à l'écriture fluide et au rythme enlevé évoque avec simplicité et justesse le monde de l'enfance (comme souvent chez Pelman), avec sa logique propre et sa conscience encore toute relative du Bien et du Mal.




Un bémol...
... qui ne concerne pas le roman mais l'édition. Rien à redire sur la maquette, le format "mi-poche" (12X18), le prix plutôt raisonnable (9€). Mais j'aurais aimé trouver une présentation de l'auteur plus fouillée, ou une critique de l'oeuvre, ou une interview, ou que sais-je encore... mais un accompagnement capable de replacer le romancier et son oeuvre dans son contexte historique, de montrer quelle place il occupe dans l'histoire du genre, d'évoquer ses influences ou ceux qu'il a lui-même inspirés... Bref, quelques clés de lecture qui auraient apporté une vraie plus-value à cette réédition.

Sinon, pour en savoir un peu plus, vous pouvez lire sur le blog Mystère Jazz  l'interview de Brice Pelman, réalisée il y a quelques années. Et comme Paul Maugendre ne fait pas les choses à moitié, on trouve aussi une interview de Nathalie Carpentier, la directrice de la collection.



Attention les fauves / Brice Pelman (Fleuve Noir, 1981, Plon, Noir Rétro, 2010)

PS : à venir dans la même collection : Le demi-sel d'André Héléna, Rictus de Jean-Pierre Ferrière, Le Doulos de Pierre Lesou, Nöel au chaud de G.J. Arnaud...

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanjean - dans france
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 16/08/2010 16:55


Une vraie découverte pour moi. J'ai beaucoup aimé. D'ailleurs, je dois faire un tour dans le grenier de mon père pour récupérer tous les Spécial Police qui trainent !


jeanjean 16/08/2010 19:54



...et reluquer toutes ces créatures aguicheuses sur les couvertures, hein, petit chenapan ?! Interdit de monter au grenier, et file dans ta chambre !!



Paul Maugendre 16/08/2010 14:38


Mille Mercis Yann d'avoir signalé mes articles.
A Bientôt !
Oncle Paul


jeanjean 16/08/2010 19:48



Pas de quoi... Salut !



Alex 15/08/2010 19:06


Bonne initiative de Plon !

Sinon : Quel rapport avec Auguste le Breton ?

"Avec "... tu voulais pas dire " après " plutôt ?


jeanjean 15/08/2010 21:26



Je voulais dire qu'en même temps que le roman de Pelman ressort celui d'Auguste Le Breton. @+



Richard 15/08/2010 15:57


J'attends avec impatience sa sortie au Québec !!!
Merci !


jeanjean 15/08/2010 21:23



Je me demande : ça met combien de temps en moyenne à arriver jusqu'aux tables des libraires québecois ?



Rechercher